Herbies

Le ScrOG pour optimiser votre culture de cannabis

cannabis scrog

Amateurs de la culture du cannabis, découvrez la méthode la plus efficace pour réussir vos plantations dans les espaces limités. La technique ScrOG ou Screen of Green, ("écran de verdure" en français) est une technique de palissage permettant d’obtenir des résultats satisfaisants avec un minimum de moyens. Vous avez envie d'apprendre la culture en ScrOG pour le cannabis ? On vous explique dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur cette technique.

C’est quoi la méthode ScrOG ?

culture cannabis scrog

L’utilisation de la méthode ScrOG pour faire pousser la weed est intéressante pour les personnes ne disposant pas de grands espaces de culture. En effet, elle permet de pousser le cannabis à se développer suivant la disposition de branches que l’on désire, et ce, sans trop d’efforts. La plante de cannabis pousse naturellement de façon verticale, et ceci a pour conséquence d’encombrer l’espace de culture si la croissance de la plante n’est pas contrôlée. La technique ScrOG consiste en l’installation d’une grille ou d’un filet au-dessus du milieu de culture de votre weed. Celui-ci agit comme une limite d’extension verticale, ce qui pousse la plante à s’étendre de façon horizontale. Les branches supérieures seront orientées vers le bas par un système de tressage tandis que les branches inférieures continueront leur croissance jusqu’à atteindre un niveau égal aux premières. Les cultivateurs de cannabis peuvent diriger la croissance des branches en les entrecroisant à travers les mailles de la grille ou du filet. La technique ScrOG permet d’obtenir une canopée de cannabis horizontale, très dense et plate, contrairement à la méthode de culture habituelle.

Les cycles de lumière pour le cannabisOUVRIR

Technique ScrOG : Quand la mettre en place ?

cannabis comment faire un scrog

Bien que cette méthode soit réservée aux personnes disposant d’un espace de culture réduit, il est possible de réaliser une culture en ScrOG chez soi à n’importe quel moment. Cependant, la condition pour pouvoir utiliser cette méthode est d’avoir une plante qui ne dépasse pas 20-25 cm. En effet, la pose de la grille (l’écran horizontal) se fait à une distance de 20-25 cm au-dessus de la base du pot. Lorsque la plante atteindra la grille, il sera possible d'entamer le processus de tressage qui limite l’extension verticale de la plante. Pour ce faire, il faudra compter 5 cm de branche au-dessus de la grille de culture ScrOG. Chaque branche sera ensuite redirigée vers le carré suivant de la grille en respectant sa durée de pousse. La technique du tressage est la première étape pour réussir un ScrOG de cannabis. Elle permet d’obtenir une base solide pour la plante. Cependant, il faut être très minutieux lors du tressage, c’est un processus qui demande beaucoup de patience et de précision. La méthode ScrOG est donc à mettre en place durant la phase végétative de la weed. C’est durant celle-ci que la plante atteint une grande hauteur qui sera contrôlée par le système de tressage. Lorsque la grille est presque entièrement recouverte, vous pourrez passer en mode d’éclairage 12/12 afin de stimuler la floraison. Il est important de continuer le tressage pendant 2 à 3 semaines après le passage en éclairage 12/12. Cela permet de booster la croissance du cannabis et d'obtenir une canopée dense avant la floraison en elle-même.

Technique ScrOG : Attendre le bon moment

La phase de croissance rapide du cannabis est à respecter jusqu’à ce que les branches atteignent l’écran ScrOG. Il ne faut pas se précipiter, cela pourrait vous imposer un travail supplémentaire et retarder la pousse de votre plante. Il est important d’attendre que les plantes dépassent la grille pour les tresser convenablement. De plus, un tressage précoce pourrait entraîner des cassures au niveau des branches, ce qui est contre-productif. La surface de votre "écran de verdure" de culture de cannabis est votre repère le plus précis.

Top 10 des variétés à faible teneur en THC qui soulageront la douleurOUVRIR

ScrOG : Comment procéder ?

La mise en place des composants pour la réalisation d’un ScrOG n’est pas aussi difficile que ça en a l'air. En effet, cette méthode de palissage demande peu d’efforts quand on suit les bonnes étapes et quand on utilise le bon équipement. Si vous débutez dans la culture du cannabis, sachez que la méthode ScrOG est la plus simple pour se lancer dans le domaine. Vous obtiendrez d’excellents résultats en quelques semaines seulement. Suivez nos conseils d’experts en culture de weed pour réussir votre ScrOG du premier coup.

Choisir la bonne variété de cannabis pour le ScrOG

culture de cannabis en scrog

Le choix de la variété est décisif dans la réussite de votre plantation. De nombreuses variétés de cannabis sont disponibles, mais très peu sont compatibles avec la méthode ScrOG. Les composantes génétiques de chaque variété sont les éléments clés pour obtenir d’excellents résultats. Plantes hautes, branches souples et grande vitesse de développement sont les caractéristiques principales à prendre en considération lors de votre choix de variété de cannabis. Il est conseillé de choisir des plantes qui regroupent ces deux grands critères : Les plantes à longues branches : leur principal atout est de pouvoir être tressées plus facilement (et plus rapidement). La grande longueur des branches assure aux cultivateurs une plus grande marge de sécurité. Ces variétés sont idéales pour un ScrOG épais et bas. Des plantes de taille égale : si vous souhaitez intégrer plusieurs variétés de cannabis différentes à votre ScrOG, optez pour des plantes qui atteignent la même hauteur. Cela permet de réduire le travail et d’obtenir une culture ScrOG de cannabis homogène.

Le bon support pour la culture en ScrOG

cannabis en scrog

Le volume du support de plantation est un élément clé pour la réussite de la technique ScrOG. Il doit être adapté à l’espèce cultivée ainsi qu’au nombre de plantes utilisées. Pour un choix optimal, référez-vous aux critères suivants : ScrOG à plusieurs plantes : si vous cultivez un grand nombre de plantes en même temps, il faudra adapter la taille des pots à la surface de culture. Le volume optimal pour réussir la méthode ScrOG en utilisant plusieurs plantes est de 11 litres. Cependant, un espacement régulier doit être respecté pour de meilleurs résultats. Plantation unique : plusieurs cultivateurs préfèrent utiliser une seule plante de cannabis pour leur ScrOG. Le pot idéal pour obtenir une base dense doit être d’un volume de 25 litres. Ce grand volume permet un bon développement des racines. Un milieu de culture aéré : vous pouvez opter pour un pot en tissu afin de doubler l’aération du milieu de culture. La méthode ScrOG s’adapte parfaitement à ce type de pot et assure aux cultivateurs des résultats plus que satisfaisants.

Respecter le bon espacement des pots

En optant pour la culture de plantes multiples, il est nécessaire d’adapter la taille des pots ainsi que la distance les séparant à sa surface de culture. En effet, Les plantations de cannabis ont besoin d’un bon flux d’air afin de limiter la moisissure et augmenter le rendement du sol. Ce que vous devez retenir est qu’il ne faut pas dépasser 4 plantes par m² de ScrOG.

Meilleur sol pour la culture du cannabisOUVRIR

L’écran de ScrOG adéquat

La conception d’une grille de ScrOG n'est pas difficile. Il est possible de le faire en utilisant des bâtons de bois recyclés ou des kits d’assemblage préparés. Avant de se lancer dans la construction de votre écran de ScrOG pour cannabis, il est important de définir les besoins de votre plantation : Choisir la bonne taille de l’écran : elle dépend essentiellement de la surface de culture ainsi que du nombre de plantes de cannabis. Le but du ScrOG est d’obtenir une plantation homogène, dense et de taille uniforme. Nous vous conseillons de construire un écran ScrOG aussi grand que votre surface de culture de cannabis. Cela permettra d’éviter le débordement des branches. Les bons matériaux : si le bois est le meilleur élément pour la fabrication d’un écran de ScrOG, il est tout à fait possible de faire appel à la ficelle pour sa réalisation. Les cordes en chanvre par exemple sont assez rigides pour maintenir les branches de cannabis. Le cadre de la grille : la forme conventionnelle est carrée. Un cadre en bois, aussi large que la surface de plantation, est parfait pour accueillir la grille de ScrOG.

ScrOG : Comment s’y prendre ?

technique du scrog cannabis

Surveillez votre plantation de cannabis jusqu’à ce qu’elle atteigne la phase végétative. Ce n’est qu’à ce moment que vous pourrez débuter votre culture en utilisant la méthode ScrOG. Pour cela, vous devrez respecter tous les points cités précédemment. Les explications suivantes vous permettront de savoir comment faire un ScrOG en quelques étapes : Reprogrammer la plante avec l’étêtage : cette méthode est utilisée depuis des siècles pour stimuler une pousse horizontale de différents types de plantes. Avec des ciseaux, étêtez la tige principale de votre plante de cannabis au niveau de son 5e nœud. L’étêtage permet de pousser la plante à développer des tiges secondaires au lieu de maintenir une seule tige principale. Mettre en place l’écran ScrOG : avant que la plante n’atteigne une trop grande taille, positionnez l’écran à une distance d’environ 20-25 cm au-dessus de la base de votre plantation. Installation de l’éclairage : les lampes doivent être placées de façon uniforme au-dessus de la plantation de cannabis pour un développement homogène. Tresser les branches : les branches de cannabis n’ont pas la même flexibilité que d’autres plantes et sont plus rigides. Vous devrez les entrecroiser et les tresser à la main à travers les carrés de votre grille de l’écran ScrOG afin de, à terme, remplir l’espace. Cependant, si vous sentez qu’une branche ne peut être dirigée vers la direction que vous souhaitez, ne la forcez pas, car cela pourrait la casser. Bien tailler les branches : une fois l’espace rempli, vous pouvez commencer à enlever les branches inférieures au point d’étêtage. Cette étape est cruciale pour une redirection des nutriments de la plante vers la canopée. Réduire le stress de la plante : lors du tressage, la plante de cannabis peut subir un stress non négligeable. Veillez à bien arroser la plante après chaque manipulation de votre culture en ScrOG. Arroser la plante au bon moment : une fois la canopée formée, il n’est plus nécessaire de maintenir un arrosage aussi fréquent. N’ajoutez de l’eau au pot que lorsque les 3 centimètres supérieurs de terre sont entièrement secs.

Les avantages du ScrOG en hydro

Les avantages du ScrOG en hydro

Lors d’une culture hydroponique, le ScrOG assure aux cultivateurs de cannabis deux grands avantages principaux : un grand rendement et une meilleure qualité de weed. En effet, le ScrOG est spécialement destiné aux personnes souhaitant augmenter leur production de cannabis tout en utilisant une surface de culture réduite. Les différentes étapes pour la réalisation de cette méthode sont étudiées de façon à obtenir une grande quantité de bourgeons en un temps record. Il est important de faire la différence entre SOG et ScrOG. La première méthode a pour objectif d’obtenir un grand nombre de tiges et de têtes uniformes par plante. Le ScrOG, quant à lui, est destiné à la culture de nombreuses têtes de cannabis sur plusieurs plantes à la fois. SOG ou ScrOG, le principe des deux méthodes est identique et offre les mêmes avantages en matière de productivité et d'économie d’espace.

Les 10 Variétés De Marijuana Qui Offrent Le Meilleur RendementOUVRIR

Améliorer le ScrOG en le combinant avec d’autres techniques de palissage

Vous avez la possibilité d’utiliser le ScrOG pour la weed de façon individuelle, ou de le combiner avec d’autres techniques d’amélioration de rendement. Nous avons sélectionné les plus efficaces pour vous permettre de booster votre production de cannabis.

LST ou palissage à faible stress

Diminutif pour Low Stress Training (palissage à faible stress), c’est une technique que vous pouvez utiliser de façon isolée ou en association avec le ScrOG. Elle consiste en l’utilisation de ficelles/liens afin d’attacher les branches de cannabis entre elles et de modifier ainsi la forme de la plante. L’avantage principal avec cette méthode est qu’elle n’entrave pas la pousse du cannabis. En association avec le ScrOG, le LST peut être utilisé de différentes façons. Soit en attachant les extrémités de la plante au sol pour forcer une pousse latérale, soit en croisant les branches en X après étêtage. Les deux permettent d'augmenter le rendement de façon significative.

Main-lining

Le main-lining est utilisé pour les cultures de plusieurs plantes de cannabis de façon simultanée. Il consiste en l’assemblage successif des plantes en les attachant pour former une canopée dense et riche en têtes. C’est une technique qui se marie à la perfection avec la méthode ScrOG pour une plantation homogène.

Lollipopping

Le lollipopping est une technique qui vise à produire une plante avec une partie supérieure dense, sans branches inférieures (comme en forme de sucette). Elle consiste en l’élimination des branches, des têtes et des feuilles inférieures pour concentrer l’énergie dans le développement des têtes de la canopée. Cette méthode est de plus en plus utilisée en complément du ScrOG pour la culture de cannabis, car elle permet de réduire la présence de micro-têtes sur les parties inférieures des plantes. La concentration du feuillage et des têtes se fait automatiquement au niveau de l’écran, alors que la méthode ScrOG seule conserve les branches inférieures.

Super cropping

Bien que stressante pour la plante, la technique du super cropping s’avère utile pour éviter les problèmes lors du tressage sur la grille du ScrOG, les branches étant en effet parfois trop rigides. Le super cropping consiste ainsi en l’assouplissement des branches. Il s’agit de les pincer délicatement à l’endroit où elles pourraient casser, ce qui permet alors de les plier sans les endommager. Cela facilitera leur manipulation lors du tressage au cours de la culture en ScrOG. Cependant, il faut faire attention à ne pas casser définitivement la branche. Le but de la technique est d’endommager la structure intérieure de la plante, sans pour autant créer de dommage externe qui limiterait son développement.

Quelles variétés sont le plus adaptées au ScrOG ?

Le choix de la bonne graine est primordial pour la réussite de la culture ScrOG du cannabis. Vous trouverez de nombreuses variétés prometteuses et qui se prêtent particulièrement bien à cette méthode. Afin de vous faciliter la tâche, nous avons sélectionné les deux variétés de cannabis les plus adaptées au ScrOG.

Auto Glueberry O.G. (Dutch Passion) Auto Glueberry O.G. (Dutch Passion)
  • Autofloraison
  • Une brise marine qui emporte toute la négativité
  • 22 - 26 %
  • 500+ gr / m²
Voir la variété

Auto Glueberry OG

Les amateurs de bonnes saveurs seront ravis de faire pousser cette variété à dominance Sativa avec la technique ScrOG. La particularité de cette plante est sa courte durée de floraison ainsi qu’une croissance régulière. De plus, le taux de THC de la plante peut atteindre 26%, de quoi bien s’amuser en la cultivant comme en la consommant !

Jack Herer (GHS) Jack Herer (GHS)
  • Photopériode
  • Une variété de sensations à couper le souffle
  • 20.94 %
  • 800 gr / m² en intérieur
    1200 gr / plant à l'extérieur
Voir la variété

Jack Herer

Il n’y a pas lieu de présenter la Jack Herer, fameuse Sativa. Les grands cultivateurs en ScrOG ne jurent que par cette variété de weed à la croissance hyper rapide. Cette plante est un croisement entre deux variétés, une à croissance rapide (la Haze) et une au volume imposant (la Red Skunk). Le résultat ne peut être que parfait avec un rendement qui peut atteindre les 800 g/m² !

Marmalate Early Version (Delicious Seeds) Marmalate Early Version (Delicious Seeds)
  • Photopériode
  • Vous détend
  • 21 %
  • 500 gr / m² en intérieur
    600 gr / plant à l'extérieur
Voir la variété

Marmalate Early Version

Les personnes souhaitant faire usage de techniques de palissage à stress élevé lors de leur culture trouveront leur bonheur avec cette variété très résistante. La génétique de cette espèce est adaptée au ScrOG car elle possède une grande robustesse et une grande tolérance face aux différentes méthodes à stress élevé. En plus de cela, sa croissance et sa floraison sont d’une grande rapidité. Vous pourrez profiter de toute sa saveur au bout de 45 jours de culture ScrOG seulement.

Herbies Head Shop refuse expressément de soutenir l’utilisation, la production ou la fourniture de drogues illégales et d’autres substances régulées.Pour plus de détails, consultez nos Mentions Légales.

Commentaires :
0
huberte
cultiver les plantes à l'extérieur, à quelle distance dois-je planter les plantes de cannabis. La scène de l'écran, à quelle distance du sol dois-je mettre l'écran. Merci. J'apprends beaucoup de toi. C'est ma première année de culture de cannabis
Répondre
0
Herbies
Bonjour Huberte, Cela dépend de la plante, car différentes souches peuvent avoir différentes hauteurs, vous devrez donc peut-être ajuster la hauteur, mais l'écran doit être placé à environ 50-60 cm au-dessus du pot de culture. Concernant la distance extérieure - juste assez d'espace pour les plantes pour ne pas se bloquer
Répondre
0
Andrew J
J'ai décidé d'opter pour la méthode scrog car il semble que je vais augmenter ma récolte de beaucoup plus. Cela a du sens pour moi, rendez-vous là où la plupart des plantes sont utilisées par la lumière. Aucun watt précieux ne sera gaspillé. Je dois demander cependant, à votre avis, est-il préférable de basculer vers 12/12 une fois que 50 %, 60 % ou 70 % de l'écran est rempli ? Et env. combien de temps me faudra-t-il pour être prêt à passer à 12/12 une fois que la graine commence à germer ? J'essaie d'avoir un meilleur délai ici. Je dois également demander si 18 pouces sont une bonne distance pour avoir l'écran au-dessus des plantes à cultiver?
Répondre
0
Herbies
Bonjour André, il vaut mieux laisser les plantes recouvrir 70% de l'écran. Vous pouvez faire une expérience, si vous le souhaitez. Il est préférable d'installer l'écran à environ 20-25 cm au-dessus de la zone de plantation, bien qu'il puisse différer d'une souche à l'autre. À ce stade, vous pouvez trouver de nombreux conseils de producteurs expérimentés et constater qu'ils diffèrent un peu les uns des autres en raison de leurs préférences personnelles.
Répondre
0
mcvue420
D'après ce que j'ai déduit, remplir l'écran avant de retourner vous donnera des colas plus longs et utilisera mieux l'espace. Il ne semble pas y avoir de « bon % », beaucoup disent 70 % à 80 %.
Répondre
0
Grape Skate
Il y a des années, j'ai lu de quelqu'un (je ne me souviens plus qui) qu'il faisait 80% et maintenant il va toujours à 100%. Remplissez le filet à 100 % et obtenez des colas de 10 pouces Remplissez le filet à 80 % et obtenez des colas de 5 pouces. Maintenant, je ne sais pas si c'est vrai ou non, mais cela a un sens pour moi.
Répondre
1
ppp789
Merci pour les conseils!
Répondre
1
Herbies
De rien!
Répondre
1
moon777
Un super petit article scrog... j'ai trouvé qu'il répondait à beaucoup de questions que j'avais concernant la méthode scrog et j'espère que cela aidera aussi d'autres noobs!
Répondre
1
Herbies
Merci Moon, nous sommes heureux de vous aider
Répondre
0
Josh
Ne te laisse pas démonter toute la plante comme je l'ai fait ! Assurez-vous d'être dans votre pot final avant de commencer à tisser ! C'était un gâchis complet quand j'ai essayé de rempoter, tout s'est déchiré lol
Répondre
0
jontomas
Tutoriel très pensé et bien ficelé.
Répondre
Ajouter un nouveau commentaire