Herbies

Comment faire sécher votre cannabis

séchage cannabis

Malheureusement souvent négligées par les cultivateurs, les étapes du séchage et de l’affinage du cannabis sont déterminantes pour obtenir la meilleure qualité d’herbe possible. Le séchage et l’affinage permettent une meilleure combustion de l’herbe, mais surtout d’en décupler les effets et d’en renforcer le goût. Ces étapes ont donc toute leur importance.

Quelles sont les différentes méthodes et les règles fondamentales à propos du séchage et de l’affinage ? Toutes les réponses à vos questions se trouvent dans ce guide.

Différence entre séchage du cannabis et affinage

L’affinage ne peut se faire sans séchage. Le séchage consiste à faire sécher le cannabis selon des conditions particulières, sans le dessécher complètement. Une fois que ce séchage est terminé, s’ensuit un affinage (aussi appelé curing) du cannabis. Il permet de révéler toute la palette aromatique du cannabis.

Quand est-ce que le cannabis est prêt à être coupé et séché ?

Il est essentiel de connaître le moment opportun pour récolter votre cannabis. Votre cannabis devra être récolté à un point de maturation idéal. Afin de déterminer exactement lorsque vous devrez récolter votre cannabis, prenez en compte les facteurs suivants :

  • La couleur des trichomes : Vous devrez bien observer la couleur des trichomes sur les têtes de votre cannabis. D’abord plutôt transparents, ensuite laiteux, puis ambrés. Le mieux est de commencer la récolte une fois que les trichomes sont majoritairement laiteux, et qu’une partie commence à être ambrée. Cela vous permettra d’avoir un cannabis particulièrement chargé en cannabinoïdes, et d’obtenir les meilleures saveurs.
  • L'humidité : Afin d'accélérer le processus du séchage, on vous conseille de récolter vos têtes lorsque le taux d’humidité du substrat est au plus bas. Cela vous fera gagner quelques jours de séchage facilement. Vos plantes seront plus chargées en eau selon le moment où vous les avez arrosées : votre récolte devra donc se faire à un moment où la plante est le moins chargée en eau possible.
Top 5 des variétés Indica les plus puissantesOUVRIR

Techniques de manucure et de taille du cannabis

cannabis récolte séchage

La récolte et la taille du cannabis sont deux choses différentes. La taille du cannabis est aussi appelée manucure. Elle consiste à tailler votre récolte afin de ne conserver que les têtes en enlevant en premier lieu les feuilles nourricières et les tiges. Vous pouvez choisir de faire cette taille avant ou après le séchage : 

  • Technique de taille humide : 
    Il vous sera plus facile de tailler votre cannabis avant le séchage. Les têtes sont plus facilement manipulables, et vous pourrez plus facilement séparer les grandes feuilles des feuilles de sucre. Cette technique est plus simple à réaliser que la technique de taille à sec, car elle inclut moins de manipulation des têtes de cannabis. En choisissant cette méthode de taille humide, vous écourterez grandement le temps de séchage.

    Les têtes de weed seront aussi moins compactes une fois bien séchées. Cette technique sera plus adaptée à des cultures de petite taille et aux régions plus humides. 

  • Technique de taille à sec : 
    La taille à sec permettra au séchage de se faire de manière plus uniforme, mais il prendra bien plus de temps. En gardant le maximum de matière végétale humide vous prolongez le temps de séchage. Avec la technique de manucure à sec, vous pourrez néanmoins avoir recours à des appareils de manucure mécanique pour réaliser votre manucure bien plus rapidement. 

    Les effeuilleuses électriques s'adressent plutôt aux gros cultivateurs ne voulant pas perdre de temps avec des manucures à sec manuelles. Néanmoins, les résultats de manucure à la main sont précis et plus esthétiques. Sachant que cette méthode implique un plus grand risque d’apparition de moisissures, elle sera plus adaptée aux régions sèches qu’aux régions humides. 

Palissage à faible stress (LST) vs Palissage à haut stress (HST)OUVRIR

Quel est le temps de séchage du cannabis ?

temps de séchage cannabis

Le temps de séchage du cannabis dépend de plusieurs facteurs. Comme nous l'avons vu précédemment, le temps de séchage sera plus court si vous effectuez une taille humide plutôt qu’une taille à sec. Le séchage dépendra du volume de vos têtes, mais prendra en règle générale entre 7 et 18 jours. Plus vous ferez sécher votre cannabis, meilleur sera le résultat final. 

Cependant ne faites pas l’erreur d’un séchage trop long, qui résulte en un vrai dessèchement de votre cannabis. Si votre cannabis sèche trop, il perdra en partie ses vertus psychoactives et gustatives. Le cannabis qui a trop séché brûlera un peu plus la gorge lors de son inhalation. 

Il y a une manière simple de savoir si votre cannabis est prêt à entrer en phase de curing. Prenez un petit bout de tige de votre cannabis et cassez-le en deux. Si la tige se plie au lieu de se briser, c’est que la plante est encore trop humide. Si la tige se casse en effectuant un petit craquement, c’est bon le séchage est fini !

Quelle est la température idéale pour faire sécher votre cannabis ?

température séchage cannabis

Afin d’obtenir un séchage optimal, vous devez avoir la température idéale. Le séchage doit se faire le plus lentement possible, idéalement entre 18 et 20°C. Ne dépassez jamais les 25°C ou il est à peu près certain que votre cannabis séchera trop rapidement.  Dans ces conditions, la moisissure a peu de chances de se développer.

Les 5 meilleures variétés de cannabis, aux arômes uniquesOUVRIR

Quel taux d’humidité lors du séchage du cannabis ?

La pièce où vous placerez votre cannabis devra avoir un taux d’humidité entre 45 et 55%. Cette valeur est moyenne, et chaque variété de cannabis aura des préférences légèrement différentes en termes de besoins. Renseignez-vous bien sur les variétés que vous souhaitez cultiver afin de pouvoir exploiter le maximum du potentiel de votre plante. Nous vous donnons ici des règles globales, valables pour toutes les variétés de cannabis.

Avoir le bon taux d’humidité vous évitera les possibles apparitions de moisissures. Vous voulez absolument évitez les moisissures, qui rendront votre récolte complètement inutilisable. Ce taux d’humidité, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne devrait pas être trop bas afin de ne pas dessécher la plante trop rapidement. Le séchage doit se faire progressivement afin que la plante conserve au mieux ses arômes. L’exposition à cet air humide est essentiel afin d’activer le THC présent dans la plante, à travers un processus d’oxydation. Sans ce processus, la plante aura peu d’effets psychoactifs. 

L’humidité peut se réguler grâce à des humidificateurs ou au contraire des déshumidificateurs, selon le taux d’humidité naturellement présent dans la pièce. Vous pouvez mesurer cette humidité grâce à un hygromètre. Le mieux est d’avoir un thermo-hygromètre qui mesurera à la fois la température et l’humidité. 

La ventilation permet de maintenir l’humidité à un certain niveau, sans qu’il n’y ait de moisissures, de champignons ou de maladies qui apparaissent. Vous devrez placer les ventilateurs de manière à faire circuler l’air dans la pièce, sans ventiler directement les plantes. De cette manière le séchage se fera également de manière uniforme. 

Séchage et perte de poids :

Chose à savoir absolument : vous perdrez près de 65% du poids de votre récolte de cannabis après le séchage. Si vous voulez estimer la récolte de votre cannabis, c’est un paramètre que vous devez absolument prendre en compte. Cette perte est complètement normale : la plupart du poids de la plante provient de l’eau. Lorsque celle-ci s’évapore, il ne reste plus que l’herbe, qui a une densité assez faible, donc un poids très léger.

Les différentes méthodes de séchage du cannabis

séchage cannabis rapide

Maintenant que vous connaissez les principes de base du séchage du cannabis, vous devez connaître les méthodes pour savoir comment sécher efficacement le cannabis. Quelle que soit la méthode utilisée, elles suivent toute une règle fondamentale : le séchage doit se faire de manière uniforme.

Vous devrez donc le suspendre, de manière à ce qu’aucun côté ne soit en contact avec une surface, ce qui ralentirait le séchage. Les têtes devront donc bien être séparées et surtout ne pas se toucher : cela pourrait créer des poches d’humidité. Voici les différentes méthodes principales de séchage du cannabis : 

Rouler un joint sans feuilleOUVRIR

Les boîtes de séchage de cannabis :

Si vous avez une petite culture, cette méthode sera la plus adaptée. Vous pouvez facilement créer des petites boîtes de séchage avec des boîtes en carton type boîtes à chaussures. Percez deux petits trous sur les bords latéraux de la boîte, afin de pouvoir accrocher un fil à l’intérieur de la boîte, allant d’un côté à l’autre. 

Ces trous feront également office d’aération. On vous conseille d’en percer d’autres afin d’assurer une meilleure circulation d’air. Vous devrez suspendre vos têtes de cannabis aux fils que vous accrochez. Si vous avez la place, vous pouvez tendre plusieurs fils dans la même boîte, mais ne surchargez pas et veillez à ce que les têtes soient suffisamment espacées pour éviter tout contact entre elles et assurer une bonne circulation de l’air.

Séchage du cannabis dans l’espace de culture

Si vous avez cultivé indoor, l’espace de culture a des conditions idéales pour le séchage en termes d’humidité et de ventilation. Le seul bémol est la luminosité qui doit être complètement différente pour le séchage et le développement de vos cultures. Le séchage doit en effet se faire dans l’obscurité. Si vous voulez faire sécher votre cannabis directement dans votre espace de culture, vous devrez donc vous assurer d’isoler l’espace de séchage de toute lumière. Tout dépend du type de culture que vous avez choisi (en placard etc.). De la même manière que pour la boîte de séchage, tendez de grands fils ou cordes d’étendage, et suspendez votre herbe tel du linge, têtes en bas.

Filet de séchage pour cannabis

Le filet de séchage permet de sécher une grande quantité de cannabis en un temps record. Cette méthode consiste à accrocher un grand filet en hauteur, et à y déposer les têtes de cannabis. Vous devrez veiller à retourner régulièrement vos têtes afin d’assurer un séchage homogène. Car bien que l’air circule bien grâce au filet, il circule malgré tout moins bien que si chaque tête était suspendue indépendamment.

Affinage du cannabis après séchage

astuce séchage cannabis

Une fois que vous avez bien pris le temps de sécher votre cannabis, dans les conditions optimales mentionnées, il vous reste une toute dernière étape avant sa consommation : le curing, ou affinage. Comme son nom l’indique, cette étape vous permettra d’affiner complètement la saveur et les arômes de votre cannabis, comme du vin qui se bonifie avec le temps. En plus d’intensifier ses arômes, l’affinage aura également un impact sur les effets de votre cannabis. 

Le curing doit se faire dans un espace hermétique, afin de prévenir toute moisissure. Étant donné que vous ne voulez pas faire sécher davantage votre cannabis, vous ne devez pas le laisser à l’air libre. Le mieux est d’utiliser des pots en verre hermétiques. Ne les remplissez pas complètement : il faut conserver un tiers d’air afin que des bactéries puissent continuer à dégrader encore un peu la plante, notamment la chlorophylle. La chlorophylle contient beaucoup de magnésium, ce qui donne un goût qui n’est pas très bon et que vous voulez éviter au maximum.

Il est important d'aérer tous vos pots un peu tous les jours afin de prévenir de possibles problèmes de moisissures. Elles peuvent apparaître très rapidement, il est donc essentiel de les vérifier chaque jour. Prenez ce temps pour apprécier l’odeur de votre cannabis et voir comment il évolue au long du curing. L’odeur se bonifiera tout au long de ce processus. Pour le curing, les conditions de température, d'humidité et de luminosité devront être plus ou moins les mêmes que pour le séchage. Si vous voulez un curing de haute qualité, on vous recommande d’augmenter le taux d’humidité jusqu'à 60%. 

Le temps du curing peut être très long, selon le résultat désiré. On vous recommande une durée minimum de 1 mois afin de révéler réellement la complexité de votre cannabis. Au-delà, vous pouvez continuer à affiner votre cannabis pendant 6 mois voire plus. Le curing est un processus un peu difficile à maîtriser au début, mais qui permet de vous démarquer des autres cultivateurs par la qualité de votre produit.

Si vous pensez que vous avez fait un curing un peu trop long, ou que vous avez peur de trop assécher votre herbe, vous pouvez avoir recours à plusieurs techniques : 

  • Ajoutez à vos têtes en cours d’affinage des têtes fraîchement récoltées et qui sont donc un peu plus humides.
  • Ajoutez des morceaux de fruits : cela donnera également un goût très intéressant qui peut être très recherché par certains consommateurs. 

Conditions optimales pour conserver les têtes après le séchage et l’affinage

température hygrométrie séchage cannabis

Après le séchage et l’affinage, votre cannabis est prêt à être consommé. Afin de le conserver au mieux, on vous conseille de le stocker dans un endroit sombre pour ne pas qu’il se dessèche trop. L’exposition à la lumière détruit également l’efficacité du THC. Vous pouvez utiliser des sachets zip, des sacs en plastique hermétiques, sous vide, ou encore des boîtes TightVac, que vous pouvez remplir abondamment cette fois-ci sans avoir besoin de laisser d’espace pour l’air.

Séchage et affinage du cannabis, en bref :

Quelle que soit la méthode que vous avez choisie pour faire sécher votre weed, qu’il s’agisse de boîte de séchage, de filet de séchage, ou de simple corde d’étendage dans votre espace de culture en intérieur, les règles de base sont les mêmes. Assurer l’obscurité de l’espace de séchage, maintenir un taux humidité d’environ 50%, et conserver une température autour de 20°C. Le séchage du cannabis prend en moyenne 7 à 18 jours.

Contrairement au séchage qui nécessite une circulation de l’air, l’affinage doit se faire dans un contenant hermétique. Ne le remplissez qu’aux 2/3, et une à deux fois par jour ouvrez le contenant pour l’aérer. La durée de l’affinage est très variable selon le résultat escompté en termes de qualité et de saveur, mais il est recommandé de respecter une durée d’au moins un mois.

Voilà, vous savez maintenant comment procéder au séchage de votre cannabis et à son affinage, pour profiter au mieux de vos récoltes. N’hésitez pas à parcourir nos collections de graines pour trouver les variétés que vous allez cultiver et que vous pourrez savourer !

Herbies Head Shop refuse expressément de soutenir l’utilisation, la production ou la fourniture de drogues illégales et d’autres substances régulées.Pour plus de détails, consultez nos Mentions Légales.

Oups, il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en laisser un !
Ajouter un nouveau commentaire