Herbies

Quand récolter ses plants de cannabis

Comment choisir le meilleur moment pour récolter votre plante de cannabis

Après plusieurs semaines voire plusieurs mois à être aux petits soins et à chouchouter votre ou vos plantes, le jour de la récolte de votre culture de cannabis est enfin arrivé ! Attention cependant à ne pas vous précipiter - ou trop tarder : effectuer la récolte de cannabis au bon moment est crucial pour avoir la garantie d’obtenir des têtes résineuses belles et fortes, offrant les meilleurs effets et saveurs… La raison pour laquelle vous vous êtes mis à faire pousser du cannabis initialement, n’est-ce pas ? Récolter trop tôt ou trop tard peut avoir des conséquences désastreuses sur votre récolte et anéantir vos efforts de plusieurs semaines. Découvrez dès maintenant des conseils à suivre pour être sûr de savoir quand récolter la weed.

Comment savoir quand récolter le cannabis ?

Il existe différents moyens pour savoir quel est le moment adéquat pour la récolte. Les cultivateurs professionnels et amateurs du monde entier utilisent trois méthodes afin de déterminer si un pied de weed est prêt à être récolté. Ces méthodes diffèrent selon leurs précision et mode de fonctionnement. Elles sont aussi à utiliser en complément les unes des autres.

  • La durée de la période de floraison
  • La couleur et la forme des pistils
  • La couleur et l’opacité des trichomes

Les sélectionneurs indiquent généralement la durée de floraison, et ce délai dépend de la variété de graines que vous faites pousser. Cependant, les délais indiqués sont plus à prendre comme des indications afin d’élaborer le calendrier de croissance de votre plantation. En réalité, de nombreux facteurs peuvent déclencher la floraison et avoir un impact sur le temps que la plante mettra à arriver à maturité. Deux plantes issues de la même variété de graines peuvent ne pas du tout avoir la même période de floraison si elles ne sont pas cultivées dans les mêmes conditions. Prenons l’exemple des plantes qui poussent en extérieur : les conditions météorologiques, la température, l’exposition à la lumière et à l’obscurité, l’apport en eau et en nutriments sont autant de facteurs qui peuvent avoir une influence sur la période de floraison. Cette méthode n’est clairement pas la plus précise, mais les cultivateurs de marijuana s’accordent pour affirmer que les variétés Indica mettent moins de temps à fleurir (au bout de 8 semaines) que les Sativa (10 semaines). Les autofloraisons quant à elles sont en général prêtes 10 semaines après être sorties de terre.

Variétés de cannabis riches en THC VOIR TOUT

Remarque : Sur une plante en phase de floraison avancée et déjà bien fournie de grosses têtes résineuses, des feuilles nourricières qui jaunissent sont un moyen de vous mettre la puce à l’oreille : le moment tant attendu de la récolte est pour bientôt ! Les feuilles nourricières sont grandes et agissent comme des panneaux solaires qui envoient de l’énergie à la plante. Lorsqu’elles commencent à virer au jaune, cela indique qu’une plus grande partie de l’énergie est consacrée aux fleurs en train de se développer.

Une méthode alternative et quelque peu plus précise pour avoir des indications quant au moment de récolter est d’examiner les pistils et plus précisément leur couleur. Les pistils ou stigmates, sont de petits poils qui recouvrent la surface des bourgeons (les têtes). Leurs couleur et forme évoluent à mesure que la plante grandit. Quand ils se recroquevillent et passent du blanc au brun, orange ou rouge, la plante est arrivée à terme et la récolte pourra bientôt avoir lieu. La couleur des pistils à maturation n’est pas la même selon les variétés de cannabis cultivées : certaines plantes présentent des pistils roses, violets ou encore pourpres. Bon à savoir : au moins 40% des pistils de la plante doivent avoir bruni avant que celle-ci ne soit récoltée. La proportion idéale de pistils bruns pour la récolte est comprise entre 40% et 70%.

Les deux méthodes expliquées ci-dessus sont utiles dans le sens où elles permettent de voir les différentes étapes de croissance et floraison de ses plantes, mais elles manquent cependant de précision quant au moment exact de la récolte. Nous verrons plus loin dans cet article la méthode d’observation des trichomes pour déterminer le moment de la récolte, qui est de loin la méthode la plus précise.

Un peu de préparation avant la récolte

Déterminer le meilleur moment de récolte

Pour récolter vos plants au mieux sans risquer d’endommager les précieux bourgeons recouverts de résine, vous devez disposer de quelques outils qui vous permettront d’être plus précis et délicat avec vos plantes adorées. Vous maximisez ainsi vos chances d’obtenir de belles têtes riches en THC et délicieuses à fumer. Il vous faudra donc vous équiper de :

  • Une paire de gants sans poudre bien propre (par exemple, en caoutchouc, en latex ou en vinyle), si possible neuve
  • Une paire de ciseaux bien nettoyée et aiguisée (ou une paire de cisailles si votre plante est très grosse !)
  • Astuce : Sur vos paires de gants et ciseaux propres, recueillez la résine collante plus facilement pour en faire du haschich 
  • De quoi accrocher les branches pour les faire sécher (avec de la ficelle ou de la corde)
  • Un support où on pourra attacher et suspendre les branches (ficelle, corde à linge, cintre)
  • Avoir une loupe ou un microscope est fortement recommandé pour pouvoir bien observer la couleur des trichomes, ce que nous allons voir dans la suite de l’article.

Liste des choses à faire avant la récolte finale

  • Assurez-vous que les plantes sont exemptes de boue, d’insectes et d’autres matières non végétales.
  • Si les plantes sont infectées par de la moisissure ou du mildiou, un lavage des têtes avant le séchage sera nécessaire. Pour ce faire, il sera plus pratique de couper les branches entières. Ajoutez un peu de bicarbonate de soude et de jus de citron à de l’eau, mélangez bien et trempez-y les têtes, puis égouttez-les et rincez à l’eau claire. Suspendez-les pour les faire sécher immédiatement.
  • Si l’infection s’est propagée, il est préférable d’enlever toutes les parties infectées.
  • Préparer la zone de séchage : une pièce, un placard, ou n’importe quel endroit où vous allez faire sécher vos plantes. Le taux d’humidité ne doit pas dépasser les 50%, et la température ambiante doit avoisiner les 20°C. L’espace doit être dans l’obscurité et les plantes doivent impérativement sécher dans le noir à l’abri de la lumière du soleil.
Pas de temps à perdre: les variétés Sativa à croissance rapide OUVRIR

Que sont les trichomes ?

Examiner les trichomes sur les têtes et les feuilles est une autre façon astucieuse de déterminer si votre plante de cannabis est arrivée à maturité. C’est d’ailleurs la méthode qui offre le plus de précision pour savoir quand le moment est arrivé de couper les têtes de ses chères plantes. La couleur et le niveau d’opacité des trichomes indiquent si la plante est prête à être récoltée. Mais avant de passer en revue les différents aspects de ces petits trichomes et leur rôle dans votre compréhension des différentes étapes de croissance des plants de weed, savez-vous ce qu’est un trichome ?

Les trichomes de cannabis sont de petites glandes qui ressemblent à des champignons. Ces glandes abritent les cannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes. Ils apparaissent sur les bourgeons et les feuilles comme un revêtement résineux, donnant à vos plantes cet aspect givré ou sucré.

Observer les trichomes pour connaître leur niveau de maturation

Que signifient les pistils rouges ou bruns?

À mesure que les plantes de cannabis mûrissent, les trichomes changent de couleur de transparent à blanc laiteux, puis deviennent ambrés, donnant alors plus d’indications quant au moment de récolter votre plantation de cannabis. Voyons dès maintenant quels sont les différents aspects que peuvent avoir les trichomes, car ils vont permettre de savoir à quel stade en est la plante au niveau de sa production de cannabinoïdes. Les trichomes sont très petits, c’est pourquoi l’utilisation d’une loupe, loupe de bijoutier ou d’un microscope pour voir correctement leur aspect est indispensable.

Trichomes transparents

Que signifient les trichomes transparents?

Les trichomes se forment au fur et à mesure que la plante grandit, et se mettent à apparaître sur les feuilles, puis sur les fleurs quand la plante entre en phase de floraison. À ce stade, ils sont transparents, les pistils sont blancs et la plante n’en est qu’au tout début de sa production de fleurs. En d’autres termes, la plante n’est pas mature et doit encore croître. Les têtes sont loin d’avoir atteint leur puissance maximale.

Trichomes blancs laiteux

Que signifient les trichomes blancs laiteux?

La couleur des trichomes change au fur et à mesure que la plante se développe. De transparents, ils passeront à un blanc laiteux et deviendront de plus en plus opaques. Les pistils prendront dans le même temps une teinte brune. C’est à ce moment que les trichomes produiront le plus de CBD (cannabidiol). Si vous recherchez des têtes de cannabis riches en CBD, le meilleur moment pour récolter est lorsque 85 à 90% des trichomes sont d’un blanc laiteux opaque tandis que les autres sont transparents. Lorsque tous les trichomes ont atteint la couleur blanc laiteux opaque, les effets ont tendance à être plus stimulants, énergisants et euphorisants, car la production de THC est proche de son apogée. Les têtes contiennent encore beaucoup de CBD et prodiguent des effets physiques très relaxants.

Trichomes ambrés

Que signifient les trichomes ambrés?

Dans les dernières semaines de floraison de la plante, les trichomes vont changer de couleur une dernière fois, pour passer du blanc laiteux à l’ambré. Les pistils vont quant à eux se recroqueviller, et passer du rouge au brun. C’est le moment idéal pour récolter votre plante si vous voulez des têtes savoureuses et encore riches en THC mais avec une défonce qui scotche au canapé et réduit l’anxiété. Les effets sont plus relaxants et narcotiques. Quand les trichomes deviennent ambrés, le THC se transforme en CBN, un cannabinoïde quasi non psychoactif aux propriétés sédatives.

Plus d’attente, plus de résine ?

Les plantes poussent-elles mieux si vous prolongez la période de floraison?

Impatients d’obtenir les têtes tant attendues, les cultivateurs novices se précipitent souvent pour récolter trop tôt. Le choix vous appartient, mais les cultivateurs expérimentés savent que cultiver du cannabis est une question de patience et de profiter de tout le processus, de la graine à la récolte. Les têtes ont besoin de temps pour prendre du poids et de la puissance - la plupart des plantes de cannabis ne sont complètement recouvertes de résine que pendant les dernières semaines de floraison. Bien que les feuilles et les bourgeons imbibés de résine soient un bon signe de puissance, certaines plantes produisent des bourgeons extrêmement puissants tout en montrant moins de signes de résine - tout dépend de la génétique et des phénotypes des différentes variétés.

Être patient avec vos plantes de cannabis est la moitié de la bataille. Certains cultivateurs reportent la récolte dans l’espoir que cette période de floraison prolongée incitera les plantes à produire plus de bourgeons, permettant ainsi de plus gros rendements. Lorsque vous récoltez tard, vous vous retrouvez avec moins de cannabinoïdes et de terpènes dans les têtes. La raison en est que les terpènes et les cannabinoïdes les plus volatils se dégradent avec le temps. Récolter vos plantes alors que jusqu’à 50% des trichomes sont ambrés vous laissera finalement moins de têtes de qualité.

Rincez les plants avant de récolter

Comment fonctionne le rinçage?

Rincer les plantes avant la récolte est une pratique très courante chez tous les types de cultivateurs. Il s’agit simplement d’arroser les plantes avec beaucoup d’eau sans ajouter de nutriments durant idéalement les deux dernières semaines de floraison. 

Le but du rinçage est un peu comme une détox pour votre plante, et lui permet de se débarrasser de tous les sels et autres composés accumulés par l’apport de nutriments tout au long de son cycle de vie. Cela aide à réduire le taux global de contaminants dans le produit final et garantit les meilleurs goûts et arômes.

Quand les premiers trichomes passent du transparent au blanc laiteux opaque, on peut commencer à rincer ses plantes à l’eau seule. Deux semaines plus tard, l’ensemble des trichomes devrait être devenu blanc laiteux opaque et la terre nettoyée de tous ses additifs. Cette fois, le moment de récolter est pour très bientôt ! Le rinçage peut se faire avec l’eau du robinet, mais encore faut-il en vérifier le pH car un pH très élevé ou trop faible peut endommager la plante. Un taux de pH sain pour la plante doit être compris entre 6,5 et 7, et devra être ajusté si ce n’est pas le cas.

Essayez l'obscurité totale avant de couper votre plante

Quelques conseils supplémentaires pour réussir votre récolte

  • Puisque toutes les parties de la plante ne sont pas exposées de la même manière à la lumière, elles mûrissent à un rythme différent. Pour obtenir le maximum de votre récolte, retirez d’abord les parties supérieures de la plante et laissez les parties inférieures pendant encore une semaine ou deux. De cette façon, les têtes de cannabis inférieures arriveront correctement à maturité et votre récolte globale augmentera.
  • Certains cultivateurs d’intérieur préfèrent garder leurs plantes dans l’obscurité totale pendant 48 à 72 heures avant de les couper. Le but de cette pratique n’est pas de faire peur à vos plantes, mais d’améliorer la production de résine et de couper des têtes de beuh riches en résine lorsque vos plantes « sortent de l’obscurité ».
  • Si vous procédez à une récolte en extérieur de cannabis, entamez votre récolte tôt le matin, avant qu’il ne fasse trop chaud. De même s’il a plu, ne récoltez jamais sous la pluie et laissez suffisamment de temps à vos plantes pour sécher. Enfin, assurez-vous de récolter vos plantes cultivées en extérieur avant le premier gel.
  • Manipulez les têtes avec la plus grande délicatesse pour ne pas abimer les trichomes très délicats et fragiles. Évitez de trop secouer les branches que vous venez tout juste de couper, et tâchez de les suspendre convenablement et rapidement. Le mieux est de les manipuler le strict minimum !
  • Tâchez d’espacer suffisamment les branches au sein de l’espace de séchage. Des branches et têtes qui ne sont pas assez aérées auront plus de mal à bien sécher et peuvent même finir par moisir. C’est pour cela qu’ajouter un ventilateur permet d’apporter l’aération nécessaire aux têtes en train de sécher et réduit les risques de moisissure.

Herbies Head Shop refuse expressément de soutenir l’utilisation, la production ou la fourniture de drogues illégales et d’autres substances régulées.Pour plus de détails, consultez nos Mentions Légales.

Commentaires :
1
Oldschool
Je les ai fumés de toutes les manières possibles. Si vous ne vous en souciez pas correctement, vous les bousillez. Mais vous pouvez toujours fumer ça marche pour moi. J'ai grandi pendant 5 ans, j'ai beaucoup foiré apprendre à la dure. Mais quand tu l'obtiens, tu roules. 😎😎😎😎
Répondre
0
Anonymous
Voici comment je décide si elle est prête : si elle absorbe toujours beaucoup d'eau, elle transpire toujours activement, ce qui suggère qu'elle grandit toujours activement. S'il est toujours en train de « manger » comme c'était le cas pendant les premières phases de la floraison, alors encore une fois, elle a probablement encore du temps. S'il semble avoir cessé de boire et de manger, comme certains le disent, alors c'est probablement fait.
Répondre
1
Herbies
Bonjour, merci de partager votre méthode avec nous, une approche intéressante. Bien qu'il soit toujours préférable de vérifier par l'état de la fleur
Répondre
2
LV
L'une des parties les plus difficiles de la culture du cannabis pour moi est de décider quand récolter. J'ai lu et entendu parler de vérifier quel pourcentage de trichomes est clair/nuageux/ambré. Mon problème est que ce n'est jamais aussi noir et blanc pour moi. Alors est-ce que je vérifie les triches en bas, au milieu ou en haut de la plante ? Que dois-je faire si les trichs au sommet sont troubles et présentent même quelques têtes ambrées mais que le reste de la plante est clair ? J'ai regardé des centaines de photos au fil des ans qui montrent cette transition distincte des têtes des glandes du clair au trouble à l'ambre, mais pour moi, c'est toujours un appel difficile.
Répondre
3
Cwmoore577
Beaucoup ne réalisent pas l'importance de la revue, pas seulement pour grandir. J'ai commencé à tenir un journal de mes trichomes à la récolte. Je note les effets à la cure. Je ne les partage pas. Ce sont mes réactions perçues. Quelqu'un le lirait, l'essaierait et se demanderait ce que je fumais vraiment lol. Mais vraiment, cela m'aide à peaufiner où je reconnais ce que j'aime. Je suggère donc de garder une trace et d'essayer différents degrés de maturité des trichomes. De cette façon, vous pouvez affiner ce qui fonctionne le mieux pour vous.
Répondre
0
Lion
Bonne lecture… Vous pouvez parfaitement faire pousser vos têtes et les faire tremper comme de la merde, puis foutre en l'air le processus de séchage et de durcissement et vous retrouver avec des têtes au goût fade… si vous faites l'effort et consacrez du temps à grandir sans parler du risque si dans un domaine non légal, alors vous voulez qu'il soit aussi bon que vous pouvez l'obtenir
Répondre
2
dino
Tellement vrai mon mec .. je suis là maintenant, les étapes hang n dry ..
Répondre
2
Ohohoh
À mon humble avis, la couleur du trichome n'est pas exactement un mythe, mais je soupçonne que c'est davantage une fonction de la température et de l'intensité lumineuse. L'ambre trichome me semble être une simple oxydation organique. Encore une fois, à mon humble avis
Répondre
Ajouter un nouveau commentaire