Herbies

Combien de plants de cannabis peut-on cultiver par mètre carré

Dernière mise à jour: 3 Mai 2024

combien de plantes poussent par metre carre

Savoir combien de plantes de cannabis peut-on cultiver simultanément est une question que se posent la plupart des cultivateurs de cannabis à un moment ou un autre. Bien qu'elle puisse sembler simple en apparence, elle nécessite en réalité une réflexion approfondie sur de nombreux facteurs. En effet, le nombre de plants au mètre carré que vous choisissez de cultiver peut déterminer le succès ou l'échec de votre récolte. Trop de plants peuvent rendre votre culture ingérable, tandis qu'un nombre trop faible peut nuire au rendement. Il s'agit donc de trouver un équilibre délicat entre les efforts et le temps du cultivateur, les ressources telles que l'électricité et autres, et le rendement maximal potentiel. Alors, comment déterminer le nombre de plants que vous pouvez raisonnablement cultiver par mètre carré d'espace de culture ? C'est le défi que nous nous proposons de relever dans cet article.

Les éléments clés de votre espace de culture

Comprendre l'impact des conditions de culture sur vos plants de cannabis est un point fondamental pour optimiser leur croissance et, en fin de compte, la qualité et la quantité de votre récolte. Tous les éléments de cet écosystème, qui peuvent sembler distincts, sont en réalité interconnectés. Ils influencent la hauteur, la largeur, la densité de vos plantes, ainsi que leur capacité à recevoir la lumière et l’air frais. Tout ceci impacte directement le rendement.

Les éléments tels que la lumière, la circulation de l'air, l'humidité et la température jouent un rôle significatif dans la santé et la productivité de votre culture de cannabis. Le nombre de plants que vous choisissez d'installer dans votre espace de culture influence toutes ces variables. Par conséquent, pour déterminer le nombre idéal de plantes à cultiver par mètre carré, il est essentiel de prendre en compte tous ces éléments.

La lumière - un facteur crucial

la lumiere un facteur crucial

L'éclairage est un facteur déterminant dans la culture du cannabis et a un lien étroit avec le nombre de plantes que vous pouvez efficacement cultiver par mètre carré de votre espace de culture. En matière de lampes de culture, plus puissant ne signifie pas nécessairement meilleur. Les lampes HPS et MH de haute puissance, bien que largement utilisées, ne sont pas toujours les options les plus judicieuses pour une culture en intérieur. Elles peuvent rapidement surchauffer votre espace de culture et sont également coûteuses en énergie.

Les lampes LED, bien que souvent plus coûteuses à l'achat, sont généralement plus économiques sur le long terme et dégagent moins de chaleur, ce qui aide à maintenir un environnement de culture optimal. Lors de l'organisation de votre espace de culture, il est recommandé de viser une puissance lumineuse d'environ 400-600 W par mètre carré. Cependant, répartir cette puissance sur plusieurs lampes peut être plus bénéfique que l’utilisation d’une seule lampe, car cela garantira une meilleure couverture lumineuse pour toutes vos plantes.

Enfin, l'intensité lumineuse a une influence significative sur la croissance de vos plants de cannabis. Une lumière trop intense peut inhiber leur développement, tandis qu'une lumière plus douce peut encourager leur croissance. Cependant, une lumière trop faible peut également affecter les sites de floraison, réduisant ainsi le rendement global. C'est pourquoi le nombre de plants que vous décidez de cultiver par mètre carré doit être ajusté en fonction de la quantité et de l'intensité de la lumière que vous pouvez fournir, garantissant ainsi que chaque plant reçoit l'éclairage nécessaire à un développement sain et productif.

Air frais, bourgeons sains

air frais bourgeons frais

Le nombre de plantes dans votre culture affecte également le volume d'air que vous devez faire circuler. En effet, chaque plante a besoin d'une certaine quantité d'oxygène pour se développer correctement. Si vous en avez un grand nombre, vous devrez fournir un volume d'air plus important pour satisfaire les besoins de chacune d'entre elles. Cela peut être réalisé en utilisant des ventilateurs ou des extracteurs d'air dans votre espace de culture. En plaçant des ventilateurs rotatifs dans les coins de votre pièce, vous obtiendrez une circulation d'air adéquate et vous assurerez qu'il n'y a pas de zones d'air stagnant. Dirigez les ventilateurs pour qu'ils soufflent doucement sur le dessus de votre canopée lorsqu'ils tournent.

Ces dispositifs permettront de maintenir une circulation d'air suffisante pour assurer une bonne croissance des plantes. Il est important de trouver un équilibre entre le nombre de plantes et le volume d'air nécessaire, car un manque d'oxygène peut entraîner des problèmes de santé pour les plantes, tels que le développement de champignons ou de moisissures, ainsi qu'une croissance limitée. Par conséquent, ajouter plus de plantes à votre culture nécessitera plus de ventilateurs.

comment couper les têtes avant le séchage VOIR TOUT

Température et humidité : un équilibre nécessaire

Lorsque les plantes photosynthétisent, elles font augmenter le taux d'humidité. Trop d'humidité dans votre espace de culture peut les exposer à une multitude de problèmes de santé. Les plantes dégagent également de la chaleur, ce qui peut faire monter la température de votre pièce à des niveaux dangereux. Par conséquent, si vous entassez trop de plantes dans une petite zone, vous cherchez les ennuis. Une bonne circulation de l'air peut aider à atténuer ces problèmes. De plus, vous pouvez utiliser un déshumidificateur pour lutter contre une forte humidité et une climatisation pour corriger la température de votre jardin. Assurez-vous toujours que la température est d'environ 20-25°C (68-77°F) et que les taux d'humidité ne dépassent pas 40-60%. Pour les exigences précises, vérifiez toujours les recommandations de votre banque de graines.

L'art de l'aménagement : trouver le nombre idéal de plantes

Il n'y a pas de règle générale en termes de nombre de plantes de cannabis que vous pouvez cultiver par mètre carré. Selon les techniques de palissage que vous utilisez, il peut être possible de maintenir une culture réussie avec une seule plante. Des techniques de culture comme la taille, le topping, le LST, le Screen of green (ScrOG), le Sea of green (SOG) et le FIMming peuvent vous aider à gérer l'espace dans votre jardin et y placer jusqu'à 9, voire plus de plantes dans une tente d'un mètre carré. Nous avons classé ces techniques du plus petit au plus grand nombre de plantes par mètre carré.

Screen Of Green - les écrans verts ne servent pas qu’au cinéma

ecrans verts pas seulement pour les films

La technique de Screen Of Green ou ScrOG consiste à étaler les branches d'une plante lorsqu'elle est encore très jeune. Vous pouvez soit utiliser un filet en plastique placé horizontalement sur votre canopée, soit attacher vos branches. Cela entraînera une nouvelle croissance sur les branches. Ces nouvelles pousses se tourneront vers le haut et se développeront en leurs propres colas. En utilisant cette technique, vous pouvez maintenir une culture très efficace avec une seule plante par mètre carré.

scrog cannabisVOIR TOUT

Topping - doubler la productivité

plantes par m

Le topping (ou « étêtage ») est une technique que les cultivateurs peuvent utiliser pour minimiser le nombre de plantes dans leur jardin. Pour ce faire, on coupe le sommet de la branche principale. Cela amène la plante à envoyer la même quantité d'énergie aux branches les plus hautes. Le résultat final ? Au lieu d'avoir un cola principal, la plante en aura deux - un scénario parfait lorsque vous n'avez qu'une seule plante. Cependant, soyez prudent ! Si vous coupez trop une plante, vous pouvez finir par lui causer trop de stress, ce qui diminue son rendement total.

FIMming - un cousin du topping

Le FIMming est une technique similaire au topping. Cependant, là où le topping implique une seule coupe nette au sommet d'une branche, le FIMming consiste à pincer le sommet de la plante et à laisser environ un quart de la matière végétale derrière. Comme le topping, c'est une excellente façon de gérer l'espace dans votre jardin. Les professionnels utilisent à la fois le topping et le FIMming de manière extensive dans les cultures commerciales car cela réduit le nombre total de plantes dans leurs jardins à une seule plante, mais très productive, par mètre carré.

Pruning - gardez vos plantes sous contrôle

Le pruning, c’est-à-dire la taille, est une technique essentielle que tout cultivateur de cannabis doit connaître. La taille consiste à couper les branches inférieures de votre plante. Cela aide la plante à concentrer son énergie sur la nouvelle croissance. C’est une méthode efficace que vous pouvez utiliser pour réduire la masse des plantes dans votre espace de culture, ce qui vous permet de garder plus de plantes dans votre jardin en créant plus d'espace pour le développement.

Sea Of Green - une culture dense et productive

La culture en SOG (Sea Of Green) est l'une des formes de gestion des plantes les plus populaires dans l'industrie légale du cannabis. En contraste avec le ScrOG, vous pourrez mettre autant de plantes que possible dans votre jardin. En utilisant cette technique, vous pouvez entasser entre quatre et seize plantes dans un seul mètre carré. Vous n'avez pas à vous soucier de la taille ou d'autres techniques de gestion des plantes lorsque vous utilisez le SOG.

La technique Sea of ​​Green (SOG) est l'une des formes de gestion des plantes les plus populaires dans l'industrie légale des pots. Contrairement à SCRoGging, vous voudrez emballer autant de plantes que possible dans votre jardin. En utilisant cette technique, vous pouvez entasser entre quatre et seize plantes dans un seul mètre carré (environ 10 pieds carrés). Vous n'avez pas à vous soucier de l'élagage ou de toute autre tactique de gestion des plantes lors du SOG.

sog cannabisVOIR TOUT

Détendez-vous - le LST est là pour aider

ne vous stressez pas

Le LST, ou palissage à faible stress, est une excellente technique pour les débutants, aussi bien que pour les pros. Elle est relativement facile à effectuer et n'est pas dangereuse pour vos plantes. Le LST implique de plier ou d'attacher les branches d'une plante pendant sa phase végétative pour la faire pousser de manière plus horizontale et ouverte.

L'utilisation du LST dans la culture du cannabis peut aider à gérer l'espace de deux façon :

Maximisation de l'espace de culture : En pliant et en attachant les branches des plantes, vous pouvez contrôler leur croissance pour qu'elles se développent horizontalement plutôt que verticalement. Cela permet d'utiliser de manière plus efficace l'espace de culture, en particulier dans les jardins intérieurs où l'espace est limité.

Contrôle de la hauteur des plantes : Le LST peut être particulièrement utile dans les espaces de culture avec une hauteur limitée. En dirigeant la croissance de la plante horizontalement, vous pouvez éviter que la plante ne devienne trop haute et n'atteigne les lampes.

Le LST peut également aider à optimiser l'utilisation des sources lumineuses en les rapprochant davantage de toutes les parties de la plante, ce qui peut améliorer l'efficacité de la photosynthèse et donc la production de fleurs. De plus, une plante sur laquelle on a pratiqué le LST a généralement une structure plus ouverte, ce qui permet une meilleure circulation de l'air et réduit le risque de moisissures ou de maladies. Cette technique permet d'augmenter la quantité de lumière qui atteint les branches inférieures de la plante, ce qui favorise leur développement et augmente le rendement global.

Contrairement à d'autres techniques de palissage des plantes, comme le topping ou le FIMming qui impliquent de couper les plantes, le LST est une méthode douce qui minimise le stress sur la plante, et cela est particulièrement important pour les variétés à autofloraison.

La génétique pour une meilleure gestion de l'espace

La génétique du cannabis joue un rôle crucial dans la gestion de l'espace de culture. En choisissant des graines de cannabis spécifiques, il est possible de contrôler la taille des plantes pour optimiser l'espace disponible. Par exemple, en optant pour des variétés à petite taille, les cultivateurs peuvent cultiver des plants qui prennent moins de place. Cela est particulièrement avantageux pour les cultivateurs en intérieur ou disposant d'un espace de culture limité. En revanche, certains cultivateurs préfèrent cultiver des plants plus grands, ce qui nécessite davantage d'espace mais peut donner des rendements plus importants. Ainsi, grâce à la génétique du cannabis, il est possible d'adapter la taille des plants en fonction des contraintes d'espace et des objectifs de production.

Certaines variétés de cannabis sont naturellement plus adaptées à la culture en espace restreint, tandis que d'autres peuvent nécessiter plus d'espace pour s'épanouir. Voici quelques exemples de la façon dont la génétique du cannabis peut influencer la gestion de l'espace de culture :

  1. Indica vs Sativa : Les variétés Indica ont tendance à être plus courtes et plus denses, ce qui les rend idéales pour la culture en intérieur ou dans des espaces restreints. Elles ont aussi un cycle de culture plus court, ce qui permet de réaliser plusieurs récoltes en une année. À l'inverse, les plantes Sativa sont plus grandes et ont besoin de plus d'espace pour croître. Leur cycle de culture est également plus long, ce qui peut être un facteur à considérer si l'espace est limité.
  2. Variétés autoflorissantes : Les plantes à autofloraison sont une autre option génétique intéressante pour la gestion de l'espace. Elles commencent à fleurir automatiquement après une certaine période de croissance, indépendamment de la durée du jour. Cela signifie qu'elles restent généralement petites et compactes, ce qui les rend parfaites pour les espaces de culture restreints.
  3. Variétés à croissance compacte : Certaines variétés de cannabis sont spécifiquement sélectionnées pour leur développement compact. Par exemple, la variété Northern Lights est célèbre pour sa structure dense et compacte, ce qui en fait un excellent choix pour les jardins intérieurs ou les espaces de culture restreints.
  4. La résistance aux maladies : Les variétés de cannabis qui sont naturellement résistantes aux maladies et aux moisissures peuvent être plus faciles à gérer dans des espaces restreints où la circulation de l'air peut être limitée. C'est particulièrement important pour la phase de floraison, ou la plante atteint sa taille et sa densité maximale. Par exemple, la variété Durban Poison est connue pour sa résistance aux moisissures et aux nuisibles.

Conseils

Voici quelques recommandations à prendre en compte également :

  • Privilégiez une seule variété de cannabis ou deux de taille similaire pour éviter les problèmes d'éclairage et d'espace. La diversité peut pénaliser les petits plants.
  • En augmentant le nombre de plants cultivés, l'espace de culture se remplit plus vite et efficacement, réduisant ainsi le temps de culture total. Cela permet une transition plus rapide vers la phase de floraison et donc une récolte plus précoce, bien que cela demande plus d'attention et de soin.
  • Pour maximiser l'utilisation de votre espace de culture, en particulier si vous prévoyez de cultiver un grand nombre de plants par mètre carré, il est recommandé d'utiliser des pots rectangulaires. Les pots ronds, en revanche, peuvent entraîner une perte d'espace.
  • Le choix des pots détermine non seulement combien de plants peuvent tenir dans un mètre carré, mais aussi leur taille finale. Plus les pots sont grands, plus les plants se développent. Dans une culture d'intérieur standard, un mètre carré peut accueillir neuf pots de 11 litres. Prenez cela en compte dès la germination.

Combien de plants de cannabis peut-on cultiver au mètre carré

Comme vous pouvez le voir, en utilisant ces méthodes, vous pouvez régler votre culture avec autant ou aussi peu de plantes que vous le souhaitez. N'oubliez pas, il n'y a pas une seule règle sur le nombre de plantes que vous devriez avoir par mètre carré dans votre culture. À vous de décider si vous préférez faire pousser plusieurs petits plants à autofloraison, ou bien juste un ou deux plants hybrides ultra-vigoureux. Commencez par un petit nombre, expérimentez avec les techniques de palissage, gardez les conditions correctes, et vous découvrirez bientôt ce qui stimule le plus la productivité de votre installation et vous convient le mieux.

Herbies Head Shop refuse expressément de soutenir l'utilisation, la production ou la distribution de substances illégales. Pour plus de détails, consultez nos mentions légales.

Oups, il n'y a pas encore de commentaires. Soyez le premier à en laisser un !
Ajouter un commentaire

Comment publier votre avis ?

Merci de partager votre opinion sur notre site web !

Vos commentaires seront publiés peu de temps après que notre modérateur les aura examinés.

Veuillez noter que nous ne publions pas les avis si :

  • Tous les mots sont en lettres capitales
  • Ils possèdent un langage agressif ou offensant
  • Ils possèdent du contenu promotionnel (avec des coordonnées ou liens vers d'autres sites web)