Herbies

La culture du cannabis pour les nuls

culture du cannabis

Avec la légalisation du cannabis dans de nombreux pays du monde, sa culture est devenue accessible et à la portée de tous. De plus, cultiver soi-même sa weed permet d’obtenir de meilleurs résultats et un rendement satisfaisant à bas prix.

Vous vous apprêtez à vous lancer dans la culture du cannabis ? Découvrez comment cultiver cette plante aux multiples vertus en suivant notre article complet !

Place de la génétique dans la culture de cannabis

Place de la génétique dans la culture de cannabis

Comme pour toute espèce vivante sur notre planète, le cannabis possède un large patrimoine génétique. Ce dernier divise la plante en plusieurs espèces et sous-espèces qui se différencient par leur phénotype (propriétés telles que la structure, l’odeur, etc.) et leur génotype (patrimoine génétique à proprement parler, l’ensemble des gènes qui confèrent à la plante ses caractéristiques physiques et biologiques).

Pas de temps à perdre: les variétés Sativa à croissance rapideOUVRIR

Toutes les variétés modernes descendent des variétés landraces, c’est-à-dire les variétés ou souches originelles, pures, qui se sont développées et stabilisées naturellement sans intervention humaine. Chacune a évolué pour s’adapter et s’acclimater aux conditions de son milieu naturel.

Ce n’est qu’à la fin des années 80 que la génétique dans la culture du cannabis a commencé à être prise en compte. En effet, l’isolation des meilleures variétés et de leurs gènes a permis d’améliorer la culture du chanvre. C’est grâce à la génétique que la culture de cannabis permet aujourd’hui d’obtenir des plantes aux caractéristiques spécifiques, tant en matière de qualité que de quantité, avec la possibilité d’importants rendements pour un seul pied de cannabis.

La création de nouvelles variétés de cannabis

De nos jours presque toutes les variétés proposées à la culture sont des hybrides, des variétés issues de croisements, créées par les sélectionneurs. Ces croisements permettent d’isoler les caractéristiques recherchées de chaque variété parent, pour obtenir comme résultat final une variété combinant ces caractéristiques en une seule plante. Il peut s’agir de propriétés relatives au profil terpénique (odeur, saveur, effets, etc.) ou encore à la croissance de la plante (résistance, vitesse de croissance, structure...).

Ce travail de sélection et de création de nouvelles variétés est la plupart du temps effectué par les breeders. Vous pouvez cependant vous y essayer et créer votre propre variété, possédant les caractéristiques que vous affectionnez le plus, comme la vitesse de croissance de l’Indica, ou l’effet élévateur d’une Sativa. C’est un travail de longue haleine avant d’obtenir votre variété idéale, mais le jeu peut en valoir la chandelle.

En bref, la génétique dans la culture du cannabis est un réel plus à prendre en considération lors de la mise en place de vos cultures. Les caractéristiques de la variété choisie seront déterminantes quant au processus de culture, mais aussi pour le résultat final en termes de qualité et de rendement. La génétique a donc un rôle majeur pour votre culture de cannabis.

Types de graines de cannabis

graine de cannabis

Avant de répondre à la question comment cultiver du cannabis, il est important de connaître les types de graines disponibles sur le marché. Compte tenu du grand choix qui s’offre à vous lors de vos achats, vous réaliserez rapidement qu’on peut se perdre entre les différentes variétés et les différents types disponibles. Croissance rapide, résistance au froid, puissance, ou encore haut rendement, sont des critères à prendre en compte pour choisir la variété. De plus, trois principaux types de graines existent. Ces grandes familles sont :

Graines de cannabis régulières

graine de cannabis femelle

Les graines régulières sont des graines qu’on pourrait qualifier de "naturelles". Elles n’ont subi aucune intervention humaine, et leur génome contient par conséquent des chromosomes mâles et femelles. Elles ont ainsi autant de chances de donner naissance à une plante mâle qu’à une plante femelle.

Des racines saines pour des plantes de cannabis sainesOUVRIR

Ce type de graines de cannabis est peu prisé des cultivateurs qui recherchent la plupart du temps l’assurance d’obtenir des plantes femelles, productrices de récoltes de qualité. Le principal intérêt des graines régulières concerne davantage les cultivateurs souhaitant s’adonner à la sélection et au clonage de plantes.

Graines de cannabis féminisées

La création de graines féminisées a été un pas gigantesque dans le monde de la culture du cannabis. À l’inverse des graines régulières, les graines féminisées ont été génétiquement modifiées pour produire des plantes femelles. C’est un avantage incontestable et c’est la raison de leur popularité auprès des adeptes de la culture de cannabis qui souhaitent pouvoir récolter le fruit de leur travail !

En achetant un paquet de graines féminisées, vous avez ainsi 95 à plus de 99% de chances d’obtenir des plantes femelles, contre 50% en ce qui concerne les graines régulières. L’avantage pour le cultivateur est évident…

Vous n’êtes pas pour autant dispensés de surveiller l’apparition de plantes mâles dans vos cultures, mais il faut bien reconnaître que le risque de voir se développer un mâle est excessivement faible, voire quasi-inexistant.

Graines de cannabis à autofloraison

La particularité des graines à autofloraison tient à leur capacité à entrer en floraison en fonction de leur âge, et non en fonction de la quantité de lumière reçue. Un avantage non négligeable pour votre culture de cannabis. Les graines et variétés à autofloraison s’opposent ainsi aux variétés dites à photopériodes qui elles nécessitent un passage à 12h de lumière et 12h d’obscurité pour commencer leur floraison.

Les variétés à autofloraison sont issues du croisement entre une Sativa ou Indica, et une Ruderalis. C’est cette dernière qui transmet ses propriétés d’autofloraison.

La part génétique de Ruderalis apporte également une caractéristique morphologique, les autoflos étant la plupart du temps de petite taille et de structure compacte.

Pourquoi cultiver votre propre cannabis ?

culture du cannabis en france

Ce n’est plus un mystère maintenant, la culture du cannabis est un moyen peu coûteux de profiter des nombreux bienfaits de la plante. En choisissant de cultiver vous-même, vous pouvez surveiller de près vos plantes et vous assurer de la qualité de ce que vous consommez, une herbe exempte d’additifs en tous genres.

Top 5 des voitures tendance de Dutch PassionOUVRIR

La culture du cannabis chez soi est donc intéressante d’un point de vue financier, mais également pour une consommation plus sûre, et de qualité.

Vous économisez

Pour créer une petite plantation de cannabis, vous n’aurez besoin que d’un minimum de matériel. En effet, tout ce dont vous aurez besoin se trouve en grande surface mis à part les graines de cannabis. Les équipements sont peu coûteux et leur entretien ne nécessite pas de frais supplémentaires.

De plus, notre guide de culture de cannabis vous permet de produire votre propre weed et par conséquent ses concentrés et produits dérivés. Vous n’aurez donc pas à vous ruiner en achetant ailleurs ces mêmes produits.

Le choix d’une bonne variété de cannabis permet d’économiser du temps sur la croissance. En effet, certaines variétés sont connues pour vous assurer une croissance plus rapide et de meilleurs rendements. Privilégiez ces variétés de cannabis si vous souhaitez obtenir de grandes quantités de cannabis en un rien de temps.

Vous savez ce que vous consommez

La culture de cannabis à la maison est intéressante pour la qualité des produits obtenus. En optant pour la culture de votre propre cannabis, vous êtes certains de consommer du cannabis dont vous contrôlez la qualité, et sans produits toxiques. Vous pourrez surveiller l’évolution de la plante de sa germination et sa mise en pot jusqu’à sa floraison puis sa récolte, un argument de fiabilité en faveur de la culture de cannabis à domicile.

Quelle que soit la manière dont vous cultivez (indoor en chambre de culture ou outdoor, milieu de culture, méthodes de palissage ou de taille…) la qualité du produit final dépend principalement de vos efforts et de la variété choisie. C’est pour cela que vous devez bien entretenir votre plante durant toutes les étapes de son développement, pour des résultats qui sauront vous récompenser de vos efforts.

Comment cultiver du cannabis en intérieur ?

culture du cannabis en intérieur

De plus en plus répandue dans le monde, la culture de cannabis en intérieur peut être considérée comme un hobby à part entière. Cette expérience unique offre aux amateurs de cannabis une méthode fiable qui ne demande pas beaucoup d’espace pour sa mise en œuvre. Si elle est bien réalisée, elle permet d’obtenir des résultats supérieurs aux produits de cannabis vendus sur le marché.

Quand on se demande comment cultiver du cannabis en intérieur, on se pose souvent des questions sur les conditions nécessaires pour assurer la survie des plantes et leur bon développement. L’humidité, la température et la lumière sont les trois composantes principales sur lesquelles vous devez vous pencher.

Il existe aujourd’hui des moyens qui facilitent la culture de cannabis en intérieur. Il s’agit des chambres de culture de cannabis. Comme leur nom l’indique, ces chambres de culture sont entièrement dédiées à faire pousser vos plantes de cannabis. Une étroite surveillance des différentes conditions et de vos plantations sont cependant de mise quand on se lance dans la création d’une chambre de culture de cannabis.

Chambre de culture de cannabis

chambre de culture cannabis

Réserver une pièce de la maison pour la culture du cannabis ne suffit pas à faire pousser miraculeusement les graines. Il est important de leur fournir l’environnement idéal pour un développement optimal. Dans cette partie de notre article, nous nous intéresserons à tous les besoins de la plante de cannabis et aux différents moyens mis au point pour y répondre.

Il est nécessaire de préciser que chaque variété de cannabis nécessite des conditions bien précises pour une bonne culture. Vous devez vous renseigner sur toutes les exigences des graines choisies pour réussir votre culture.

Les 10 Variétés De Marijuana Qui Offrent Le Meilleur RendementOUVRIR

L’éclairage de la chambre de culture de cannabis

L’élément le plus important à fournir à vos plantes de cannabis n’est autre que la lumière. Principale source d’énergie pour les graines, elle est primordiale pour une croissance correcte des plantes. Mais pour cela, il faut d’abord choisir les bonnes lampes. Les plus utilisées dans la culture de cannabis en intérieur sont :

  • Les lampes HID (Décharge haute intensité) : elles produisent une grande quantité de lumière, ce qui favorise la croissance rapide de la plante.
  • Les lampes CFL (Lampes fluorescentes compactes) : c’est le type de lampes le plus abordable disponible sur le marché.
  • Les lampes LED (Diodes électroluminescentes) : elles sont plus coûteuses à l’achat mais faciles à entretenir et plus économiques à long terme.

La ventilation

La bonne ventilation de la chambre de culture de cannabis est nécessaire car les plantes ont besoin d’air frais ainsi que d’une bonne circulation de l’air. Une ventilation adéquate joue un rôle important dans la culture de cannabis indoor, car elle contrôle la distribution de la chaleur et la dispersion de l’humidité.

L’humidité de la chambre de culture

Maintenir un taux d’humidité correspondant aux besoins de la plante tout au long du processus de culture est l’idéal pour obtenir une plante dynamique et une floraison abondante. Pour cela, de nombreux outils sont à votre disposition. Les hygromètres apportent une estimation du pourcentage de l’humidité de l’air contenu dans la chambre. Ce dernier pourra être ajusté en fonction du cycle de la plante.

Les vaporisateurs d’eau manuels ou automatiques sont des outils peu chers qui rendent cette tâche plus simple. Cependant, il faudra bien vous renseigner sur les besoins en humidité de chaque variété pour une culture réussie.

La température de la chambre de culture

C’est un élément décisif tout au long du cycle de vie de la plante, au stade végétatif comme au stade de floraison. La température doit être surveillée et ajustée afin de ne pas stresser les plantes. Afin de la stabiliser, vous pouvez utiliser des radiateurs en hiver et des ventilateurs en été. Une surveillance quotidienne est nécessaire pour la survie de votre plantation.

D’autres paramètres entrent en jeu lors de la création de votre chambre de culture de cannabis tels que le taux de CO2, le nombre de plantes par m², etc. Cependant, les éléments que nous avons cités précédemment sont les plus importants à considérer et respecter pour la réussite de votre plantation de cannabis.

Les principales étapes de culture de cannabis en intérieur

Maintenant que vous savez tout sur les chambres de culture de cannabis, il ne vous reste plus qu’à choisir la variété que vous souhaitez cultiver et mettre en pot. Cette étape est la plus simple (et la plus amusante) à réaliser. Une fois que la graine de vos rêves a germé, il est conseillé de commencer avec de petits pots avant de passer aux grands bacs de 40 L.

Pour vous faciliter la tâche, voici les principales étapes à respecter pour une culture de cannabis en intérieur réussie :

  • Le choix de la variété et du type de graine est la base. Il s’agit ensuite de faire germer la graine de votre choix.
  • Une fois la germination réussi, il convient d’utiliser un pot de taille adéquate.
  • Fournissez les conditions nécessaires au bon développement de la plante.
  • En ce qui concerne l’éclairage, il est conseillé de respecter un cycle de 18h d’éclairage, 6h d’obscurité.
  • Arrosez fréquemment la plante (attention toutefois au sur-arrosage) en veillant à un pH correct de l’eau et en maintenant un degré d’humidité optimal.
  • Pour la floraison, vous pouvez passer à un cycle d’éclairage 12/12h.
  • Le moment venu, récoltez la plante, puis stockez les récoltes dans un endroit sec et à l’abri de la lumière pour le séchage et l’affinage.

Vous êtes maintenant en mesure de faire pousser votre propre cannabis, directement dans votre maison. Il suffit d’allouer un espace pour votre culture et c’est parti pour l’aventure !

Comment cultiver du cannabis en extérieur ?

culture du cannabis en exterieur

La culture de cannabis en extérieur est moins fréquente qu’en intérieur, pour des raisons de discrétion, et aussi pour des raisons de conditions climatiques. Comme pour le guide de culture de cannabis en intérieur, toutes les conditions de survie des plantes doivent être fournies. Cependant, pour ce type de culture, il est conseillé d’utiliser des variétés de cannabis résistantes car vous ne pouvez pas contrôler les conditions environnementales extérieures. Les variétés à forte génétique ruderalis sont particulièrement bien adaptées à la culture en extérieur, de par leur capacité d’autofloraison et leur plus forte robustesse. Renseignez-vous auprès des vendeurs de graines pour obtenir plus d’informations sur la résistance et les besoins de chaque variété.

Bien choisir le site de culture

serre de culture cannabis exterieur

Que vous cherchiez à cultiver du cannabis de façon discrète ou dans un grand espace, il est important de bien choisir l’endroit où seront installées vos plantes. Ces dernières demandent beaucoup de lumière et d’humidité pour une floraison rapide. C’est pourquoi, nous vous conseillons d’utiliser les serres en extérieur. Ce dispositif de culture de cannabis en extérieur a prouvé son efficacité chez les cultivateurs de cannabis en climat sec.

Si vous ne disposez pas d’assez d’espace pour une culture en serres, vous pouvez utiliser un balcon ou un coin du jardin à cet effet. Quoi qu’il en soit, la variété de cannabis que vous choisissez est l’élément décisif de cette culture de cannabis en extérieur.

Les principales étapes de culture de cannabis en extérieur

Après avoir choisi le type de graines de cannabis et la variété que vous souhaitez cultiver, le processus de culture est sensiblement le même qu’en intérieur. Il ne vous reste plus qu’à les faire germer, les planter, et les surveiller jusqu’à leur floraison. Toutes les étapes suivantes sont à suivre religieusement si vous ne voulez pas perdre vos plantes en cours de route avant le moment de récolter :

Le choix de la variété et du type de graines est primordial, d’autant plus pour une culture en extérieur dont vous ne maîtrisez pas toutes les conditions.

Faites germer puis placez la graine dans un pot adapté pour préserver la plantule jusqu’à sa mise en terre.

Choisissez le bon site et commencez à préparer l’endroit où se trouvera votre plantation. Le choix d’une parcelle de terre humide et bien exposée au soleil est primordial. Si vous ne disposez pas de place ensoleillée, il est possible d’utiliser des mini serres avec un éclairage artificiel.

La préparation de la terre en extérieur doit être faite avec un bon engrais de culture.

Veillez à ce que la plante reçoive tous les éléments dont elle a besoin selon la variété choisie, et les conditions environnementales dont elle dispose déjà (lumière, eau, humidité, etc.)

N’oubliez pas l’importance de l’arrosage et des apports nutritifs selon le stade de développement de la plante.

Déterminez le bon moment puis procédez à la récolte, avant de stocker dans un endroit sec pour le séchage et l’affinage des têtes obtenues.

Maladies du cannabis

Si certaines variétés de cannabis sont réputées pour leur robustesse, elles ne sont pas pour autant indestructibles. En effet, comme toute plante, les plantes de cannabis peuvent être sujettes à des maladies, infections ou parasites. Ces problèmes peuvent survenir lors d’une culture de cannabis en intérieur comme en extérieur, quelle que soit la saison. Afin d’éviter cela, des mesures de prévention doivent être prises durant la mise en pot et tout au long de la surveillance de votre culture.

L’avantage de la culture de cannabis en intérieur est de pouvoir contrôler la qualité de l’air et les impuretés de la chambre de culture de cannabis. Pour la culture en extérieur, on n’est jamais à l’abri de spores qui parasitent les têtes ou les feuilles. Il est primordial d’utiliser un espace de culture de cannabis sain, propre et bien rangé, quitte à le mettre en quarantaine pour éviter toute contamination. Si la culture en extérieur est faite dans un jardin, il est conseillé d’éliminer toutes les mauvaises herbes.

Pourriture grise des têtes

Maladies du cannabis

Le botrytis, aussi appelé pourriture grise, est un champignon qui peut s’attaquer à vos plantes de cannabis et qui apparait en général en cas de température et d’humidité élevées. Il se propage et se développe très rapidement, c’est pourquoi il est important de le détecter au plus tôt au risque de voir sa plantation et les chances de récolte anéanties.

Les moisissures

pourriture grise cannabis

L’oïdium et le mildiou sont également des champignons pouvant infecter vos cultures de cannabis. Il est important de les prévenir et inspecter régulièrement car ces infections fongiques sont très difficiles à éradiquer une fois qu’elles sont installées, même en ayant recours à des fongicides. La prévention et la surveillance restent les meilleures solutions.

Virus de la mosaïque du tabac

Le VMT, virus de la mosaïque du tabac (ou TMV pour "tobacco mosaic virus") peut considérablement affecter le développement de la plante atteinte. Ce virus détériore en effet ses fonctions de photosynthèse. Il est impossible de guérir une plante infectée par le VMT. Seule la prévention contre l’infection est efficace pour le combattre.

Maladie de la rouille de cannabis

La maladie de la rouille n’est pas considérée comme maladie à part entière. Il s’agit davantage d’un ensemble de symptômes liés à des infections bactériennes ou fongiques. L’humidité joue là encore un rôle important, et il est possible de l’éviter avec une bonne aération du milieu de culture du cannabis.

Insectes et petits nuisibles

Un problème que rencontrent beaucoup de cultivateurs de cannabis est l’infestation par des insectes. Ces derniers peuvent être nuisibles pour la plante et causer sa destruction. C’est pour cela qu’il est important de bien la surveiller tout au long de son cycle de vie afin d’intervenir à temps si nécessaire.

Une liste d’insectes fréquemment rencontrés par les cultivateurs de cannabis vous permettra de réagir à temps :

  • Les chenilles : ces nuisibles se nourrissent de feuilles de cannabis. Il est important de les éliminer dès leur apparition afin de protéger la plante.
  • Les cigales : tout aussi herbivore que les chenilles, elles sont difficiles à éradiquer. L’utilisation d’une moustiquaire ou d’un voile de croissance permet de protéger la plante.
  • Les mouches et autres insectes volants : la prévention est la clé pour la protection de la culture de cannabis. Celle-ci se fait également en utilisant une moustiquaire à mailles fines ou un voile de croissance autour de la plantation.
  • Les araignées : certaines espèces sont bénéfiques pour le cannabis, car elles dévorent les autres nuisibles. Cependant, l’araignée rouge est particulièrement dangereuse. L’utilisation de pesticides peut s'avérer indispensable en cas de grande infestation.
  • Les pucerons : ils s’infiltrent volontiers à l’intérieur des branches de cannabis et se nourrissent de la sève des plantes. L'utilisation d'insecticides naturels permet de les éliminer efficacement.
  • Les fourmis : elles ne représentent pas une grande menace pour la culture du cannabis. Cependant, certaines espèces de fourmis utilisent les plantes de cannabis comme réserves de protéines en y cultivant des pucerons. ll convient de les éradiquer au plus tôt après leur apparition, comme notre guide de culture de cannabis le conseille.

Clonage du cannabis

clone elite cannabis

La culture de cannabis en intérieur offre la possibilité aux amateurs de plantes de réaliser des clonages à partir des meilleures pousses. En effet, vous pouvez sélectionner les plantes mères avec les meilleures caractéristiques et les répliquer à volonté. Ces techniques utilisent la génétique pour donner naissance à une descendance plus résistante, de croissance rapide et au rendement abondant.

Plutôt que d’utiliser différents types de graines de cannabis, vous pouvez avoir recours à des clones de vos propres plantes. Cependant, vous devez bien choisir votre plante mère avant de vous lancer dans le clonage de cannabis. Cette dernière doit répondre aux critères suivants :

  • La résistance : une plante mère parfaite est une plante qui résiste aux perturbations climatiques. Sélectionnez les plantes qui se développent le mieux dans toutes les circonstances.
  • Un grand rendement : les individus qui offrent le plus de têtes à la fin du cycle de culture sont à privilégier.
  • La taille : elle est à adapter en fonction de votre espace de culture de cannabis. En clonant les plantes mères, vous obtiendrez des plantes "filles" qui possèdent les mêmes caractéristiques morphologiques.

En bref

Vous souhaitez vous lancer dans la culture de cannabis, et vous ne savez pas vraiment par où commencer ? Cet article vous a donné les bases, vous avez maintenant une vue d’ensemble de la culture du cannabis : ses avantages, l’importance de la génétique, quel type de graine vous convient selon vos objectifs, et à quels problèmes vous pourriez avoir à faire face. Vous pouvez approfondir vos connaissances en consultant les articles de notre blog, notamment dans la rubrique Guide du débutant. Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour vous lancer et réussir vos plantations. Bonne culture !

Herbies Head Shop refuse expressément de soutenir l’utilisation, la production ou la fourniture de drogues illégales et d’autres substances régulées.Pour plus de détails, consultez nos Mentions Légales.

Commentaires :
3
Ghost
Quel article sympathique. :) Merci pour l'information.
Répondre
2
Willowdear
Juste curieux, les variétés les plus puissantes que vous ayez fumées... en intérieur ou en extérieur ? J'entends beaucoup de gens dire que l'herbe d'extérieur est plus puissante en raison de la vraie lumière du soleil. Est-il soutenu par quelque chose ? Je n'ai pas trouvé de confirmation dans l'article
Répondre
3
Ghost
J'ai cultivé les deux et je pense que l'intérieur a tendance à être un peu plus puissant, mais l'extérieur donne plus par plante (aucune restriction d'espace) et est plus aromatique. Cela rejoint la sagesse commune.
Répondre
1
Lol
90x90x180cm est-il l'exigence minimale absolue pour l'espace intérieur ? Je vis dans un dortoir donc je n'ai pas grand-chose de disponible. Je pensais le faire pousser dans un placard ou sous la table
Répondre
1
Greendad713
mon frère fait des recherches sur la microculture. Allez simplement avec une auto courte et vous pouvez la cultiver à la manière d'un bonsaï dans une petite boîte ou même une vieille boîte de PC usagée… méthode éprouvée. Ne vous attendez pas à récolter beaucoup cependant, mais étant donné que vous vivez dans un dortoir, la microculture est discrète, ce qui est un autre inconvénient pour vous, frère
Répondre
1
Jeffrey
Très agréable! Grâce à cet article, j'ai choisi Purple Punch Auto pour ma toute première culture. Commencer aujourd'hui. Elle est censée finir dans environ 60 jours. J'utilise des graines dans une tasse puis je les transplante sur du papier absorbant pour germer. Après avoir parlé au support Biobizz, j'utilise Biobizz Light Mix pour toute la croissance et j'utilise le programme de nutriments All Mix. Ils seront tous les deux dans des pots de 11 litres à l'intérieur. Souhaite moi bonne chance!
Répondre
Ajouter un nouveau commentaire