Herbies

Cannabis : stress dû à la chaleur

Stress thermique du cannabis

Le stress thermique du cannabis peut sembler assez explicite et l'éviter peut paraître simple, mais vos plantes de cannabis peuvent connaître de nombreux problèmes - tels que des décolorations ou des brûlures - en conséquence directe du stress thermique. Cela peut avoir de graves répercussions sur la santé de vos plantes ainsi que sur la qualité et la taille de votre récolte. Comme vous pouvez l'imaginer, ce n'est pas une expérience agréable, donc avant de commencer à cultiver, il est important de comprendre les causes du stress de chaleur du cannabis, ainsi que les moyens de le prévenir et de le traiter si vous constatez que vos plantes ont besoin de se régénérer.

Qu'est-ce que le stress thermique du cannabis ?

Les plantes de cannabis, tout comme les autres plantes, ne peuvent supporter qu'une certaine quantité de chaleur/lumière, et un excès de chaleur peut entraîner un stress thermique et éventuellement des brûlures de chaleur. Si le stress thermique est mauvais pour vos plantes, une chaleur trop faible peut également avoir un impact sérieux sur vos résultats. Il est donc important de maintenir un équilibre sain dans votre environnement de culture. Vos plantes de cannabis ont besoin de la bonne quantité de chaleur du début à la fin ; les plantes en intérieur excelleront à une température de 21-24°C (70-75˚F) pendant les périodes de lumière et 10-15°C (50-60˚F) pendant les périodes d'obscurité.

Pourquoi la surchauffe est-elle dangereuse ?

Trichomes soumis à une contrainte thermique

Le stress thermique du cannabis est un problème courant qui peut avoir un effet radical, pouvant potentiellement ruiner complètement vos plantes et/ou diminuer de manière significative la qualité de votre récolte. Si votre espace de culture ou vos plantes sont exposés à trop de chaleur, cela peut affecter directement l'apparence et la santé de votre cannabis. Les cannabinoïdes et les composés terpénoïdes du cannabis sont volatils et se polymérisent rapidement, il est donc important de conserver un climat frais pour préserver le profil complet des cannabinoïdes et des terpènes. De plus, un processus naturel de dégradation se produit vers la fin du cycle de croissance du cannabis : du THCA au THC. Ce processus est visible lorsque les trichomes changent de couleur, passant du clair au blanc laiteux puis à l'ambré pendant la période de récolte. Cependant, les effets du stress de chaleur sur le cannabis peuvent accélérer ce processus, ce qui fait que vos plantes semblent mûres et prêtes à être récoltées bien avant qu'elles ne le soient réellement. C'est pourquoi il est important de s'assurer que vous savez comment repérer le stress thermique du cannabis. Alors, à quoi cela ressemble-t-il ?

the quickest sativasOUVRIR

Stress thermique du cannabis : les symptômes de surchauffe

Les symptômes de surchauffe pendant la phase de floraison sont différents de ceux en phase végétative, et le risque associé au stress thermique varie également en fonction de chaque stade de croissance. Il est donc crucial de comprendre ce que sont ces problèmes, pourquoi ils se produisent et comment les prévenir.

Un signe significatif de surchauffe est lorsque l'extrémité des feuilles nourricières commence à se dessécher et à s'enrouler vers le haut (l’extrémité des feuilles se replie en forme de taco). Lorsque cela se produit principalement dans la partie supérieure de la plante, c'est généralement le signe qu'en plus du stress thermique, vos plantes subissent également un stress dû à la lumière (car les deux se produisent souvent en même temps).

Plante présentant des signes de stress thermique

Voici d'autres symptômes significatifs qui vous aideront à identifier le stress dû à la chaleur sur vos plantes de cannabis :

  • Les feuilles commencent à paraître sèches et flétries.
  • Blanchiment des feuilles au sommet de la plante.
  • Les feuilles développent de grandes taches brunes qui prennent des formes irrégulières.
  • Des taches jaunes de décoloration deviennent visibles (mais aucun dommage physique).
  • Formation de foxtails - développements allongés et foisonnants sur les bourgeons matures.
  • Feuilles ayant l'air brûlées aux extrémités.

Il est important d'identifier correctement le stress thermique du cannabis, car d'autres problèmes peuvent provoquer des symptômes similaires (notamment un excès ou une carence en nutriments et/ou un stress dû à la lumière).

how can i feminize my cannabis seeds?OUVRIR

Comment prévenir le stress thermique du cannabis

Le stress dû à la chaleur sur le cannabis peut causer de nombreux problèmes à vos plantes. Cependant, avec un peu de patience et d'efforts, vous découvrirez qu'il existe de multiples façons d'aider vos plantes à résister à des températures plus élevées, ou à se remettre de dommages causés par la chaleur.

Avant de commencer la culture

L'une des meilleures choses que vous puissiez faire pour prévenir le stress thermique est de choisir les bonnes variétés pour le bon climat ! Pour les cultivateurs en intérieur, ce problème est moins important, car avec une bonne conception de l'espace de culture et une ventilation appropriée, les températures ambiantes peuvent facilement être contrôlées. Pour les cultivateurs en extérieur, il est important de faire correspondre la génétique et les préférences de votre variété avec votre climat géographique.

Pendant la culture

Les dommages causés par le stress thermique sur le cannabis peuvent être graves. Il est donc important de s'attaquer au problème le plus tôt possible pour éviter tout effet durable. Comme les problèmes de chaleur et de lumière varient entre les cultivateurs d'intérieur et d'extérieur, les techniques et équipements dont vous pouvez avoir besoin varient également.

top 10 highest yieldingOUVRIR

En intérieur

Prévenir le stress thermique du cannabis en intérieur

Lorsque vous cultivez du cannabis en intérieur, l'idéal est de maintenir une température ambiante confortable à tout moment afin de favoriser une croissance rapide et saine. S'il fait trop chaud pour vous dans votre espace de culture, il est plus que probable qu'il fasse également trop chaud pour vos plantes.

Les solutions au stress thermique pour les cultivateurs indoor consistent principalement à augmenter la circulation de l'air dans votre espace de culture. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un petit ventilateur oscillant sur la partie supérieure de vos plantes de cannabis, généralement associé à un extracteur ou système d'évacuation de l’air pour permettre une ventilation efficace de l'espace de culture. Cependant, il est important de noter que l'utilisation d'un système d'extraction peut également faire ressortir de fortes odeurs de cannabis dans votre espace de culture. Pour ceux qui souhaitent opérer de manière plus discrète, il est recommandé d'utiliser un filtre à charbon pour éliminer toute odeur manifeste ou incommodante. Si votre plante a des problèmes de surchauffe, vous devriez envisager les solutions suivantes :

  • Augmenter la distance entre vos plantes et la source de lumière.
  • Améliorer la ventilation de votre espace de culture, en l'associant à un ventilateur oscillant pour que la chaleur soit mieux répartie dans l'espace de culture.

En extérieur

Prévenir le stress thermique du cannabis en extérieur

La culture en extérieur présente son lot de complications en matière de stress thermique, car contrairement aux cultivateurs en intérieur, vous ne pouvez pas contrôler étroitement le climat de votre espace de culture. Les cultivateurs en extérieur doivent également s'inquiéter de la chute des températures ! D'une manière générale, le cannabis est une plante assez résistante qui peut supporter les basses températures et, de ce fait, les variétés d'extérieur peuvent généralement supporter des températures aussi basses que 10°C (50˚F) sans aucun effet secondaire négatif. Cependant, ce n'est pas parce qu'elles peuvent supporter ces basses températures qu'il est pratique de les y faire pousser, car la croissance de la plante et la photosynthèse se feront à un rythme plus lent que dans des températures plus chaudes. En ce qui concerne de trop fortes températures, il existe quelques conseils, astuces et équipements pratiques que vous pouvez utiliser pour prévenir le stress thermique et le traiter. Il se peut que vous n'ayez que peu ou pas d'options pour réduire la chaleur pendant une vague de chaleur, mais il est recommandé de surveiller les prévisions de la météo locale pour vous aider à vous préparer - mieux vaut prévenir que guérir. Si vous savez que les conditions météorologiques vont être particulièrement chaudes ou sèches, essayez de prendre en compte ces conseils utiles :

  • Maintenez un programme d'arrosage fréquent et complet, car il est important que vos plantes aient suffisamment d'eau, surtout pendant les heures les plus chaudes de la journée.
  • Veillez à ce que les racines soient au frais en utilisant des pots en céramique, qui peuvent aider à isoler les racines de la chaleur du soleil. Les cultivateurs creusent souvent un trou dans le sol pour y placer la plante en pot, afin d'empêcher les racines de se réchauffer, car le sol est généralement beaucoup plus frais que l'air ambiant.
  • Déplacez vos plantes dans une zone ombragée si elles sont exposées à une chaleur trop importante - un vieux drap de lit ou une bâche feront parfaitement l’affaire pour supprimer la majeure partie de la lumière directe du soleil

Comment réparer les dommages causés par le stress thermique sur le cannabis ?

Les dommages causés par le stress dû à la chaleur sont souvent irréparables, mais avec les bonnes précautions, il est possible de minimiser ses effets et de mener votre culture à terme. Il existe différents moyens et équipements utilisés par les cultivateurs en intérieur comme en extérieur pour lutter contre les effets de la surchauffe. Cependant, ils ne sont pas universellement applicables selon le style de culture de chacun, à l'exception de l'astuce suivante : l'utilisation d'extrait de varech d'algues marines - un engrais liquide qui contient de nombreux nutriments et minéraux. Il contient également des cytokinines - des composés qui sont extrêmement bénéfiques dans la réduction du stress des plantes de cannabis. Ce produit aidera vos plantes à se remettre d'un stress thermique antérieur et les protègera de tout stress thermique potentiel à venir en améliorant l'absorption de potassium et d'antioxydants, deux éléments qui aident la plante dans des conditions de température extrême. Ce conseil s'applique particulièrement aux situations dans lesquelles les dommages ont déjà été causés et où vous voulez aider vos plantes à se rétablir.

Avez-vous des conseils ou des astuces pour gérer le stress thermique du cannabis ? Faites-le nous savoir dans les commentaires !

***

Les problèmes de stress thermique du cannabis sont fréquents chez les cultivateurs de weed, que ce soit en intérieur ou en extérieur, et leurs effets peuvent être durables et affecter sérieusement vos plantes. Cependant, de nombreux conseils et astuces, ainsi que l'utilisation d'équipements spécifiques, peuvent vous aider à limiter les dommages causés par le stress thermique sur vos plantes de cannabis. Ces mesures peuvent être mises en place en amont, à des fins préventives, ou une fois que le problème s’est manifesté, pour aider vos plantes à se remettre.

Herbies Head Shop refuse expressément de soutenir l’utilisation, la production ou la fourniture de drogues illégales et d’autres substances régulées.Pour plus de détails, consultez nos Mentions Légales.

Commentaires :
0
Ambyr
Salut, j'ai des plants de légumes d'environ un mois, je dois les transplanter mais ils ont eu un peu de stress thermique une nuit, je les ai arrosés et leur ppm était assez élevé de 2 300 ppm, je le laisse sécher presque tout le temps devrais-je nourrir eux juste de l'eau ou faire la greffe?
Répondre
0
Herbies
Bonjour Ambyr, Si le ppm est un peu élevé, alors il vaut mieux juste ajouter un peu d'eau fraîche avec un bon pH et laisser les plantes se reposer un peu après avoir surchauffé
Répondre
0
FatMike55
La vitamine B1 peut aider à lutter contre le stress des plantes. Prospérer vivant est b1 et varech. Fortement recommandé d'utiliser après un stress thermique.
Répondre
0
Herbies
Bonjour Mike, merci d'avoir partagé votre expérience!
Répondre
0
thetacoguyy
B1, l'aspirine, le chitosan, les bennies de Capulator, le thé de luzerne, le varech, etc. sont géniaux. La silice aide énormément à gérer le stress thermique et peut également être foliée.
Répondre
0
littytitty96
Si vous me demandez mon avis, le problème majeur du stress thermique est la température sombre élevée plutôt que le problème de température globale. Lorsque les températures du cycle d'obscurité sont plus élevées, vous avez tendance à avoir des têtes « moelleuses », ce n'est pas bon
Répondre
-1
Herbies
Bonjour Litty, merci d'avoir partagé votre expérience. Le plus souvent, l'obscurité du jour n'est pas si difficile pour les plantes, et elles n'attraperont pas de coup de soleil la nuit, elles peuvent donc être aidées en augmentant la distance entre les plantes, en leur donnant plus d'espace et une ventilation décente afin qu'elles ne se couvrent pas chacune. autre
Répondre
0
unholygoat
Je vais maintenant rencontrer des problèmes de chaleur et je vais installer une extraction de chaleur dès que possible, mais j'ai une question concernant les têtes très molles dues au stress thermique. Les têtes se densifient-elles après avoir baissé les températures ou sont-elles endommagées au-delà de la sauvegarde ?
Répondre
0
Jhoaks94
Il se passe tellement de choses au cours des 2 dernières semaines de croissance, puis lors du séchage et du durcissement. Abaisser l'humidité et garder les températures plus fraîches vous aidera. Le séchage dans le noir aide également à resserrer les choses. Lorsque vous le mettez dans un sac / un pot, il est un peu écrasé et contribue également à le rendre dense. Nous avions l'habitude d'appeler ça de l'herbe "de poche": des trucs qui ont été écrasés parce qu'ils étaient dans ta poche haha
Répondre
Ajouter un nouveau commentaire